Ecoutez Radio Sputnik
    Crise des migrants en Macédoine

    Crise des migrants: la Macédoine abandonnée par l'UE

    © REUTERS / OGNEN TEOFILOVSKI
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    599
    S'abonner

    L'UE a laissé la Macédoine seule face à la crise des migrants qui suscite de plus en plus de tensions dans le pays, estime le journaliste macédonien Nenad Mircevski.

    Selon M.Mircevski, dans un premier temps, les Macédoniens accueillaient les migrants de manière amicale et essayaient de leur fournir l’assistance dont ils avaient besoin. Pourtant, l'afflux croissant de migrants dans le pays et les troubles qui l'accompagnent suscitent de plus en plus de tensions au sein de la société macédonienne.

    "Chaque jour, il devient de plus en plus difficile d'endiguer l'afflux de migrants et de réfugiés, tandis que la communauté internationale s'abstient d'agir et se limite à distribuer des recommandations et des conseils. Alors que plusieurs autres pays bénéficient d'un soutien important dans le règlement de la crise de l'immigration, la Macédoine doit se contenter d'un financement symbolique, de conseils et de critiques permanentes", affirme le journaliste.

    "Si l'UE était capable de protéger efficacement ses propres frontières, il n'y aurait pas eu la question d'apporter une aide supplémentaire à la Macédoine", poursuit-il.

    M.Mircevski critique également la position adoptée par la Grèce à l'égard des migrants qui se sont massés aux abords de la frontière gréco-macédonienne.

    "De la part d'Athènes, nous ne voyons aucune tentative de résoudre cette situation (…). Pourquoi la Grèce n'a-t-elle pas assuré le transit de migrants dans d'autres pays de l'UE tandis que les pays qui ne sont pas membres de l'Union tentent toujours de faire quelque chose?", demande le journaliste.

    Le 20 août dernier, la Macédoine a décrété l’état d'urgence dans les régions frontalières au nord et au sud du pays suite à l'arrivée massive de réfugiés, notamment en provenance de Syrie. Auparavant, Skopje avait demandé une aide à l'UE pour faire face à l'afflux de migrants.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Migrants: la Macédoine décrète un état d'urgence
    L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration?
    L'immigration divise l'Europe
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    crise migratoire, migrants, frontière, Union européenne (UE), Nenad Mircevski, Macédoine du Nord, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik