International
URL courte
Relations entre les deux Corées (60)
21265
S'abonner

Selon le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense Kim Min-Seok, la Corée du Sud et les Etats-Unis envisagent le déploiement de forces stratégiques américaines suite au regain de tensions entre les deux Corées.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud envisagent la possibilité de déployer dans le sud de la péninsule coréenne des bombardiers stratégiques américains B-52 et des sous-marins nucléaires, rapporte lundi l'agence Yonhap.

"Nous sommes en état d'alerte renforcée afin de faire face aux provocations nord-coréennes", a déclaré le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, Kim Min-Seok.

Selon l'agence Yonhap, le déploiement des armes stratégiques américaines sur la péninsule coréenne vise à "augmenter considérablement le degré de pression militaire sur la Corée du Nord". Ces armes sont capables de toucher "les forces militaires, politiques et économiques" nord-coréennes et leur déploiement stratégique en Corée du Sud "ouvre une nouvelle perspective pour le développement de la situation actuelle", a indiqué l'agence.

Ces armes américaines, notamment un bombardier stratégique B-52 et le porte-avions à propulsion nucléaire USS George Washington, sont impliquées dans les exercices militaires conjoints américano — sud-coréennes de grande envergure "Ulji Freedom Guardian 2015" débutés le 17 août. En outre, les bombardiers stratégiques B-52 ont effectué des exercices de bombardement sur l'île de Jikdo dans la province du Jeolla du Nord en février dernier, ce qui a été qualifié par Pyongyang de "répétition de la guerre nucléaire" contre la Corée du Nord.

L'information sur le renforcement de la présence militaire américaine en Corée du Sud est apparue suite aux actions des militaires nord-coréens qui ont doublé l'artillerie près de la zone démilitarisée, de plus, plusieurs dizaines de sous-marins nord-coréens ont quitté leurs bases.

La situation entre les deux Corée s'est détériorée jeudi, quand Séoul a tiré des dizaines d'obus en territoire nord-coréen après avoir détecté des tirs d'artillerie à partir de la Corée du Nord à travers la frontière militarisée qui divise la péninsule. Pyongyang a par la suite adressé un ultimatum de 48 heures à Séoul pour démanteler ses haut-parleurs diffusant des messages de propagande à la frontière, faute de quoi la Corée du Sud s'exposerait à des actions militaires. Les deux pays se sont par la suite accusés de "provocations".

Dossier:
Relations entre les deux Corées (60)

Lire aussi:

Tensions entre les deux Corées: Pyongyang interpelle à nouveau l'Onu
La Corée du Nord met les troupes en état d'alerte renforcée
La Corée du Nord déclare la guerre aux haut-parleurs sud-coréens
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
B-52, Kim Min-Seok, Séoul, Pyongyang, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik