Ecoutez Radio Sputnik
    Attaque dans un Thalys: Hollande remet la Légion d'honneur aux quatre héros

    Attaque dans un Thalys: Hollande remet la Légion d'honneur aux quatre "héros"

    © REUTERS / /Michel Euler/Pool
    International
    URL courte
    331019
    S'abonner

    Le premier ministre français Manuel Valls, le premier ministre belge Charles Michel, l'ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane Hartley, un responsable de l'ambassade du Royaume-Uni à Paris, ainsi que le président de la SNCF Guillaume Pépy étaient présents à la cérémonie.

    Le président français François Hollande a décerné lundi à 9h00 la Légion d'honneur aux trois citoyens américains et au Britannique qui ont maîtrisé Ayoub El Khazzani, auteur de l’attaque dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris vendredi dernier, a rapporté l'AFP sur son compte Twitter.

    Le chef de l'Etat a également rendu hommage au "courage" et au "sang-froid", qui incarnent "le bien" de "l'humanité" face au "mal qui est le terrorisme" lors de la cérémonie à l'Élysée.

    Les soldats américains en vacances Alek Skarlatos, 22 ans, Spencer Stone, 23 ans et leur ami Anthony Sadler,23 ans, et le Britannique de 62 ans Chris Norman se sont interposés devant le suspect lourdement armé qui tentait d’ouvrir le feu à la kalachnikov à bord du train, ils ont ainsi permis d'éviter un carnage.

    "On n’a pas besoin de huit chargeurs pour dévaliser un train", a estimé dimanche Anthony Sadler.

    D'ailleurs, d'après Spencer Stone, sa kalachnikov "semblait enrayée ou ne fonctionnait pas".

    En plus des quatre nouveaux "héros", un passager français ayant le premier tenté de stopper l'assaillant, ainsi qu'un voyageur franco-américain, blessé par balle pendant l'attaque, souhaitant tous les deux garder l'anonymat, seront décorés ultérieurement.

    Lire aussi:

    Tirs dans un Thalys: renforcer la coopération antiterroriste franco-belge
    La SNCF met en place un numéro spécial pour assurer la sécurité dans les trains
    Tags:
    attentat, Légion d'honneur, Charles Michel, François Hollande, Manuel Valls, Royaume-Uni, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik