Ecoutez Radio Sputnik
    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un

    Kim Jong-un absent aux commémorations de la victoire de 1945 à Pékin

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    11115
    S'abonner

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'assistera pas aux célébrations du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, rapporte The Korea Times.

    Les raisons de cette décision ne sont pas précisées. On ignore également si le représentant officiel nord-coréen en Chine prendra part aux festivités.

    Le premier ministre japonais Shinzo Abe a également refusé de se rendre à Pékin le 3 septembre "en signe de protestation contre le renforcement de la présence militaire chinoise au large des îles contestées", comme l'explique le secrétaire général du gouvernement nippon Yoshihide Suga.

    Dans le même temps, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye effectuera une visite officielle en Chine du 2 au 4 septembre et assistera au défilé militaire de Pékin.

    Parmi les dirigeants étrangers invités dans la capitale chinoise pour les festivités du 3 septembre figurent notamment le président russe Vladimir Poutine, le premier ministre britannique David Cameron et le chef de l’Etat américain Barack Obama.

    Kim Jong-un devait prendre part au défilé militaire du 9 mai à Moscou à l'occasion du 70e anniversaire de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie. Cependant, la visite du dirigeant nord-coréen dans la capitale russe a été annulée pour le motif de "questions intérieures". Pyongyang avait été représenté à Moscou par le président du Présidium de l'Assemblée populaire suprême Kim Yong-nam.

    Lire aussi:

    Célébrations de la fin de la 2GM à Pékin: le président tchèque répondra présent
    Pékin: un défilé de la Victoire international... et politisé
    70 ans de la Victoire: la Russie invitée au défilé militaire de Pékin
    Tags:
    festivités, litiges territoriaux, visite, défilé, 70e anniversaire de la Victoire de 1945, Kim Yong-nam, Vladimir Poutine, Barack Obama, David Cameron, Park Geun-hye, Yoshihide Suga, Kim Jong-un, Shinzo Abe, Corée du Nord, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik