Ecoutez Radio Sputnik
    Mistral

    La Malaisie veut achèter un des Mistral commandés par Moscou

    © AFP 2019 Jean-Sebastien Evrard
    International
    URL courte
    25432
    S'abonner

    Un des deux BPC Mistral destinés initialement à la Russie pourrait être livré à la Malaisie.

    Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, discutera en Malaisie de la revente d'un des deux porte-hélicoptères Mistral commandés par Moscou, rapportent les médias français citant des sources proches du dossier.

    Le Vladivostok, porte-hélicoptères de classe Mistral
    © AFP 2019 Jean-Sebastien Evrard
    Le président François Hollande a réaffirmé mardi qu'il y avait plusieurs acheteurs potentiels pour les deux BPC dont la France a annulé la vente à la Russie sur fond de conflit ukrainien.

    Selon les médias, une dizaine de pays, dont l'Egypte, le Brésil, le Canada, Singapour et l'Arabie saoudite sont intéressés par les navires en question.

    La visite du ministre Le Drian en Malaisie est programmée pour dimanche prochain. Depuis la Malaisie, il se rendra en Inde pour signer un contrat prévoyant la livraison de 36 chasseurs français Rafale aux forces armées indiennes. D'après certaines informations, l'Inde est également intéressée par un éventuel achat de Mistral russes.

    Début août, l'Elysée a annoncé être arrivé à un accord avec Moscou pour rompre le contrat de livraison des porte-hélicoptères en vertu duquel la France aurait "la pleine propriété et la libre disposition des deux bâtiments", tandis que la Russie serait "intégralement remboursée".

    Au lendemain de cette annonce, Moscou a confirmé avoir été remboursé des sommes avancées pour la livraison de navires.

    Auparavant, le ministère français de la Défense a reconnu qu'il serait difficile pour Paris de vendre les Mistral à d'autres pays, les bâtiments étant construits conformément aux exigences russes.

    Lire aussi:

    L’affaire des Mistral : Hollande va ruiner la France
    Mistral : l'opposition réclame une commission d'enquête
    L'affaire des Mistral, une Bérézina financière
    Le contrat Mistral: fin de partie ou simple étape ?
    Tags:
    revente, contrat, porte-hélicoptères, navires, Rafale, Mistral, Jean-Yves Le Drian, François Hollande, Inde, Russie, Malaisie, France, livraisons
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik