Ecoutez Radio Sputnik
    Сhou. Image d'illustration

    Embargo russe: de graves problèmes pour les nouveaux membres de l'UE

    © Photo. USDA / Bob Nichols
    International
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    194634741

    Selon le commissaire européen à l'Agriculture et au développement rural, Phil Hogan, la crise causée par l'embargo russe dans le secteur agricole européen, s'approfondira l'année prochaine.

    La prorogation de l'embargo sur les denrées provenant d'Europe créera des problèmes même pour les pays membres de l'UE qui n'ont pas encore ressenti les effets causés par ces mesures, estime Phil Hogan.

    "Le seul secteur qui a ressenti un coup du point de vue financier en raison de la politique internationale et les décisions prises par la Russie, c'est le secteur agricole. La prorogation par le président russe de l'embargo alimentaire approfondira considérablement le problème. L'année dernière, nous y avons fait face avec succès, ayant adopté certaines mesures d'aide aux pays les plus touchés. Mais l'année prochaine nous nous attendons à ce que ce problème se propage aux autres pays membres", a déclaré mercredi le commissaire européen à l'Agriculture et au développement rural.

    M.Hogan a également ajouté que "les agriculteurs anglais ressentiront l'effet de l'embargo, ainsi que tous les agriculteurs de l'Union européenne".

    Les Etats-Unis et l'Europe ont adopté plusieurs volets de sanctions contre des secteurs entiers de l'économie russe en 2014 et au début de l'année 2015 sur fond de crise en Ukraine. La Russie a répondu en instaurant un embargo, en août 2014, sur plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège.

    Fin juin 2015, l'embargo sur les denrées provenant des pays visés par les contre-sanctions russes a été prorogé jusqu'au 5 août 2016.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    Embargo russe: la Géorgie se réjouit de ne pas être visée
    Embargo: Moscou détruit les denrées européennes pour garantir sa sécurité
    Les sanctions contribuent à populariser le "Made in Russia"
    Les agriculteurs allemands durement touchés par l'embargo russe
    Tags:
    crise, problèmes, embargo, Union européenne (UE), Phil Hogan, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik