Ecoutez Radio Sputnik
    Валентина Матвиенко на подписании соглашения между корпорацией Intel и правительством Санкт-Петербурга в рамках ПМЭФ

    La délégation du Conseil de la Fédération de Russie annule sa visite aux USA

    © Sputnik . Mikhail Fomichev
    International
    URL courte
    35778

    La délégation du Conseil de la Fédération de Russie (Sénat russe) annule sa visite à New York, car les USA ont délivré à la présidente du Conseil Valentina Matvienko un visa avec plusieurs restrictions concernant son séjour dans le pays.

    Les restrictions ont rendu la visite impossible

    "Le visa interdit notamment de prendre part aux rencontres et à d'autres évènements liés à l'Union Interparlementaire", a précisé le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Dans ces conditions, la visite de la délégation russe avec Valentina Matvienko en tête est impossible", explique le ministère.

    Les diplomates russes qualifient cette démarche de "tout à fait inacceptable" car elle "représente une grave violation des normes du droit international et vont à l'encontre des obligations des pays accueillant sur leurs territoires des forums multilatéraux", souligne le ministère des Affaires étrangères.

    Il ajoute que Washington "bloque la possibilité d'exposer des approches divergeant des priorités et des directives politiques américaines".

    "Est-ce que le pays, portant atteinte au pluralisme dans les affaires étrangères de façon éhontée et décidant sans vergogne qui peut et qui ne peut pas prendre part à des événements cruciaux qui ne sont pas, d'ailleurs, organisés par lui, a le droit d'accueillir  de tels événements ultérieurement?", se demande-t-on dans le ministère.

    Valentina Matvienko a reçu plus tôt  une invitation officielle à la Conférence mondiale des Présidents de parlement qui aurait lieu à New York du 31 août au 2 septembre. Cet évènement sera précédé par la dixième rencontre des présidentes de parlement le 29-39 août.

    La présidente a déjà déclaré qu'elle n'excluait pas que les États-Unis refusent de lui délivrer le visa comme elle figurait sur la liste des sanctions comme celle qui avait supporté le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014 par voie de référendum. Mais en ce cas, "les masques seront définitivement tombés", a remarqué Mme Matvienko.

    La position US

    Le représentant de l'ambassade américaine en Russie a rappelé que les États-Unis avaient le droit de limiter la viabilité du visa uniquement aux événements à l'ONU, car les États-Unis avaient l'accord avec l'ONU qui exigeaient de laisser entrer tous les invités aux événements menés par l'organisation internationale. L'ambassade a souligné que L'Union Interparlementaire "n'est pas l'organe de l'ONU et par conséquent les obligations du pays hôte ne s'étendent pas à ces événements" bien que l'événement ait lieu dans le bâtiment de l'ONU à New York.  

    Début août, les représentants du Congrès des États-Unis  ont soutenu la position du président de la commission des affaires internationales du Conseil de la Fédération Konstantin Kossatchev sur l'inadmissibilité des refus possibles des visas pour des membres de la chambre haute du parlement russe censés prendre part à la Conférence mondiale des Présidents de parlement qui aurait lieu à New York.


    Lire aussi:

    Moscou: organe de "promotion de la démocratie sauce US", au revoir!
    Kim Jong-un envoie une lettre aux parlementaires russes
    Décret de Poutine, Iran, sanctions… La sénatrice Valentina Matvienko se confie à Sputnik
    Tags:
    Conseil de la Fédération, parlement, normes du droit, conférence, sanctions, Konstantin Kossatchev, Valentina Matvienko, New York, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik