International
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
17047
S'abonner

Le président polonais Andrzej Duda envisage de modifier la formule des négociations de paix sur l’Ukraine afin d’y inclure les Etats-Unis et la Pologne. Cette proposition a déjà été réprouvée à Berlin, à Kiev et même à Varsovie.

Vendredi, le nouveau président polonais effectue son premier voyage en Allemagne pour s'entretenir avec Angela Merkel. Au menu, le problème des réfugiés du Proche-Orient, le contrôle des frontières de l'UE et la sécurité en Europe, notamment la crise ukrainienne.

M.Duda souhaite modifier le «format Normandie» des négociations de paix sur l'Ukraine en insistant pour que d'autres pays, dont les Etats-Unis y participent.

Il s'agit de son deuxième voyage à l'étranger en tant que chef d'Etat. Le 23 août, il s'est rendu en Estonie — une visite censée souligner l'indépendance de la politique polonaise vis-à-vis de l'Allemagne et son rapprochement des Etats-Unis.
De retour d'Estonie, M.Duda a confié aux journalistes son intention de modifier le format Normandie (Russie, Ukraine, Allemagne et France) en y incluant d'autres pays voisins de l'Ukraine ainsi que les USA, idée a priori désagréable pour Berlin. Selon M.Duda, Piotr Porochenko, dans un entretien téléphonique du 14 août, s'est dit intéressé par l'élargissement de la formule du dialogue.

Cette déclaration du président polonais, désireux de réduire le rôle de Berlin et de Paris dans les négociations, ne pouvait que susciter le mécontentement des négociateurs.

Les propos de M.Porochenko tenus à l'issue de ses pourparlers avec Angela Merkel et François Hollande à Berlin le 24 août ont porté un coup particulièrement dur à Andrzej Duda. Le président ukrainien a déclaré que toutes les questions sur le règlement en Ukraine pouvaient être réglées dans le cadre du processus de Minsk et du «format Normandie». De nouveaux formats seraient selon lui inutiles. Selon des observateurs polonais et ukrainiens, la déclaration de Porochenko résultait d'une forte pression de la part de Merkel et d'Hollande.

Le chef de la diplomatie polonaise, Grzegorz Schetyna, a qualifié la proposition de son président d'erronée et de malencontreuse, le processus de règlement mené à Minsk étant trop fragile et précieux pour le menacer avec des initiatives inconsidérées.

Autrement dit, le gouvernement polonais s'est empressé de prendre ses distances avec l'initiative de Duda, allant même jusqu'à la critiquer ouvertement.

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

Lire aussi:

Pologne: Duda souhaite renforcer le rôle du président en politique extérieure
Nouveau président polonais: nouvelle étape dans les relations Russie-Pologne?
Pologne: le conservateur Andrzej Duda investi président
Tags:
format Normandie, Grzegorz Schetyna, Andrzej Duda, États-Unis, Pologne, Ukraine, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook