International
URL courte
470
S'abonner

Le premier ministre du pays a déjà accusé les manifestants de "manque de patriotisme" dans une déclaration

Des milliers de manifestants portant des t-shirts jaunes sont descendus samedi dans les rues de Kuala Lumpur pour réclamer le départ du premier ministre Najib Razak, rapportent les médias locaux.

La manifestation-monstre, qui a réuni entre 5.000 et 10.000 personnes, devrait durer deux jours. Les autorités l'ont déjà qualifiée d'illégale, bloqué le site internet de ses organisateurs et ont interdit le logo jaune de Bersih, coalition pour des élections équitables et honnêtes. Le ministre malaisien de la Défense Hishammuddin Hussein a annoncé vendredi que les autorités pourraient envoyer les troupes pour disperser les manifestants.

Le premier ministre Razak a accusé samedi les protestataires de "manque de patriotisme". "Tout le pays se prépare à célébrer la Journée de l'indépendance du 31 août, mais les manifestants entravent la préparation aux festivités", a-t-il déclaré.

En juillet dernier, le Wall Street Journal a rapporté que 700 millions de dollars issus du fonds d'investissement gouvernemental 1Malaysia Development Berhad (1MDB) s'étaient retrouvés sur les comptes personnels du premier ministre Razak. Le premier ministre a rejeté les accusations, les qualifiant de "sabotage politique". Il a expliqué que les fonds en question provenaient de contributions de donateurs du Proche-Orient.

Toutefois, ces révélations ont provoqué des appels au départ du gouvernement. M.Razak a déjà limogé le vice-premier ministre Muhyiddin Yassin et quatre ministres d'opposition qui avaient réclamé des réponses concernant le scandale autour de 1MDB, ainsi que le procureur général Abdul Gani Patail chargé de l'enquête sur le détournement des fonds.

Mis en place sur l'initiative de Najib Razak après son arrivée au pouvoir en 2009, le fonds 1MDB est actuellement endetté à hauteur de 11 milliards de dollars.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
détournement de fonds, corruption, manifestation, 1Malaysia Development Berhad (1MDB), Hishammuddin Hussein, Najib Razak, Malaisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook