International
URL courte
26139
S'abonner

Les Etats-Unis envisageaient la possibilité d'une frappe nucléaire contre l’Afghanistan à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001, a indiqué un diplomate allemand au journal Spiegel.

L'ambassadeur allemand en Inde, Michael Steiner, travaillait en tant que conseiller du chancelier allemand Gerhard Schröder pour la politique étrangère et la sécurité au moment des attentats qui ont secoué New York.

"Ils ont vraiment envisagé toutes les possibilités", a déclaré Michael Steiner, en ajoutant qu'il y avait des documents confirmant que l'option nucléaire avait été étudiée.

Selon M.Steiner, les Etats-Unis étaient tellement choqués par les attentats commis, qu'ils auraient pu réagir de façon excessive.

Le diplomate a également précisé qu'il s'était opposé au plan de Gerhard Schröder visant à accorder un "soutien sans réserve" aux Etats-Unis, en préconisant que l'Allemagne ne devait donner carte blanche à aucun pays.

Il y a quatorze ans, le 11 septembre 2001, l'attentat le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité a frappé les Etats-Unis. Presque 3.000 personnes ont péri dans ces attaques. Selon la version officielle, des terroristes d'Al-Qaïda ont détourné des avions pour les faire s'écraser sur les tours jumelles du World Trade Center à New York et sur le Pentagone à Washington. George W.Bush a alors déclaré la guerre au terroriste international et a appelé le monde entier à se joindre aux Etats-Unis.

Les auteurs présumés des attentats ont été poursuivis dans leurs bases afghanes. Cependant, la volonté américaine de capturer Oussama Ben Laden, mort ou vif, a ouvert la voie à une décennie de traque et à deux longues guerres, aussi meurtrières que coûteuses, en Afghanistan et en Irak.

Les mesures adoptées par les Etats-Unis n'ont pas stoppé le terrorisme international: au contraire, elles l'ont plutôt intensifié, en ternissant l'image des Etats-Unis dans le monde arabo-musulman.

Lire aussi:

Ex-agent de la CIA: la stratégie de sécurité US, un mauvais mémoire d'études
Après le 11/9, les terroristes se disséminent à travers le monde
Un dirigeant d'Al-Qaïda qui avait menacé la France tué au Yémen
Syrie: les USA frappent Khorasan, groupe lié à Al-Qaïda (Obama)
Tags:
attentat, nucléaire, Al-Qaïda, Michael Steiner, Gerhard Schröder, George W. Bush, Oussama ben Laden, Afghanistan, Washington, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook