International
URL courte
657
S'abonner

Une entreprise de Boston a l'intention d'aider l'Ukraine à en finir avec sa dépendance du gaz russe en passant au carburant biologique, selon le quotidien américain The Boston Herald.

Pour arriver à ce but, l'Ukraine doit planter 80.000 hectares d'une plante nommée miscanthus. Ce dernier sera utilisé pour produire des granules combustibles. Les auteurs de cette initiative espèrent que les autorités américaines et européennes financeront ce projet.

De surcroît, l'entreprise de Boston envisage de construire en Ukraine 20 usines de production de carburant biologique afin d'aider le pays à mettre fin à sa dépendance envers le gaz russe. Le directeur de cette entreprise admet que lui et ses collègues ne seront pas "invités au banquet de Noël au Kremlin à cause de cela".

Chaque usine sera entourée de 4.000 hectares de miscanthus, considéré comme la meilleure matière première pour la production de carburant biologique. Seul hic: il faut d'abord en faut importer en Ukraine, fait remarquer le journal américain.

Les granules peuvent être utilisées pour chauffer les bâtiments et à terme, elles peuvent servir sur des centrales ukrainiennes. Pour construire une usine, 20 millions de dollars sont nécessaires. Les auteurs de cette initiative espèrent obtenir les 400.000 millions de dollars indispensables pour ce projet des autorités américaines et européennes d'ici la fin de cette année. Ensuite, ils envisagent de planter du miscanthus tandis que les usines devraient commencer leur travail vers 2017, conclut The Boston Herald.

Lire aussi:

Ukraine: des millions de dollars pour que la population renonce au gaz
L'Ukraine suspend ses importations de gaz russe
Gaz: la Russie ne peut plus accorder de ristourne à Kiev
Pétrole et gaz bientôt devancés par l'énergie solaire
Tags:
carburant biologique, gaz, Ukraine, États-Unis