International
URL courte
10317
S'abonner

L'ancien directeur de la CIA David Petraeus propose d'associer les djihadistes d'Al-Qaïda à la lutte contre l'Etat islamique en Syrie.

Selon le site Daily Beast citant plusieurs sources, le général à la retraite, ex-commandant des forces américaines en Irak et en Afghanistan, appelle les officiels US à examiner la possibilité d'employer les membres "modérés" du Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, en vue de combattre les terroristes de l'Etat islamique dans le pays.

L'idée de M.Petraeus remonte à son expérience irakienne de 2007, lorsque Washington est parvenu à persuader les milices sunnites locales de collaborer avec l'armée américaine au lieu de soutenir Al-Qaïda.

Cependant, l'actuel projet de l'ex-chef de la CIA, dans le cas où il serait mis en œuvre, risque de s'avérer "extrêmement controversé", prévient Daily Beast qui rappelle que Washington a lancé sa guerre contre le terrorisme après l'attaque du 11 septembre perpétrée par Al-Qaïda. Selon le journal, les responsables US sont résolument hostiles à l'idée de coopérer avec des combattants de la branche syrienne de l’organisation terroriste.

Il reste aussi à définir comment arriver à séparer les "combattants modérés" des islamistes radicaux.

L'initiative se heurte également à de sérieux obstacles juridiques. En 2012, l'administration Obama a inscrit le Front al-Nosra sur la liste des organisations terroristes. L'année dernière, le chef de la Maison Blanche a ordonné de mener des frappes aériennes contre les positions d'al-Nosra en Syrie.

Dans le même temps, le plan proposé par David Petraeus n'est pas à écarter définitivement, estime Daily Beast. Son auteur jouit toujours d'une influence non négligeable sur les officiels américains en fonction, les législateurs et les dirigeants étrangers.

"Le fait même qu'il se sent à l'aise de recruter des déserteurs d'une organisation qui a déclaré la guerre aux Etats-Unis met en relief le caractère précaire de la stratégie de l'administration Obama dans sa lutte contre l'EI", écrit Daily Beast.

La peste pour soigner le choléra!
© Sputnik .
La peste pour soigner le choléra!

Lire aussi:

Obama reconnaît l'inefficacité des frappes contre l'EI
Karzaї: l'EI, fruit des ingérences en Irak et en Syrie
Syrie: 400 instructeurs US apprendront aux rebelles à combattre l'EI (Pentagone)
Syrie: les USA frappent Khorasan, groupe lié à Al-Qaïda (Obama)
Tags:
combat, lutte antiterroriste, sunnites, terrorisme, djihadisme, présidence américaine, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Etat islamique, David Petraeus, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik