International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
22339
S'abonner

Washington souhaite une plus grande implication de la Russie dans la lutte contre Daesh, a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Mark Toner, en commentant l'information sur la participation des avions russes aux opérations aériennes en Syrie.

"Nous essayons toujours de trouver ce qui est vrai sur le terrain. Nous avons vu ces rapports. Pour répondre à certains responsables russes qui disaient qu'il fallait que l'on lutte plus contre l'EI. Actuellement, environ 37 pays participent à la coalition qui lutte contre Daesh. Nous serions sensibles aux efforts de la Russie si elle était plus activement impliquée dans ces opérations", a déclaré Mark Toner.

Récemment, l'édition israélienne Ynetnews se référant à des sources diplomatiques a annoncé que des avions russes étaient arrivés en Syrie afin de participer aux opérations aériennes contre les forces de l'Etat islamique. Selon les interlocuteurs du journal israélien, des militaires et des avions russes se sont déjà positionnés sur une des bases sous contrôle gouvernemental, près de Damas. Les sources de l'édition ont également indiqué que le nombre de militaires russes en Syrie pourrait atteindre plusieurs milliers de personnes lors des prochaines semaines.

Cependant, de telles informations ont été réfutées par des sources officielles russes.

"Aucune délocalisation d'avions militaires russes en Syrie n'a eu lieu. Les avions de combat de la Force aérienne russe se trouvent sur les bases permanentes et dans les zones de mission en conformité avec le plan de formation des troupes et des missions d'alerte", a rapporté un représentant du département russe de la Défense.

Auparavant, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait exposé à Doha un plan de lutte contre l'Etat islamique élaboré par Vladimir Poutine. Le Kremlin avait notamment proposé de créer "un vaste front antiterroriste dans le cadre de la législation internationale" en vue d'endiguer la propagation du terrorisme "en Syrie, en Irak et dans d'autres pays de la région".

Moscou estimait qu'une telle coalition réunirait, entre autres, l'armée irakienne, les troupes gouvernementales syriennes et les milices kurdes. Conformément au projet russe, la coalition devrait agir avec un mandat de l'Onu.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Syrie: l'EI a exécuté près de 100 personnes en un mois
EI: premiers raids des avions turcs avec la coalition en Syrie
Turquie et USA préparent une opération aérienne contre l’EI en Syrie
Etat islamique: Moscou expose son plan de lutte
Tags:
Mark Toner, coalition, terrorisme, lutte antiterroriste, Etat islamique, Kremlin, Sergueï Lavrov, Damas, Washington, Syrie, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook