Ecoutez Radio Sputnik
    Lutte contre l'EI: l'Inde se décide à renforcer son contrôle sur Internet?

    Lutte contre l'EI: l'Inde se décide à renforcer son contrôle sur Internet?

    © AP Photo / Altaf Qadri
    International
    URL courte
    0 103

    Le rapport des agences de renseignement du ministère indien de l'Intérieur n’a pas permis à l'Inde de dormir sur ses deux oreilles et de rester à l'écart de la lutte contre la propagation de l’influence de Daesh.

    Selon le rapport, le nombre de requêtes de recherche sur l'EI a considérablement accru ces dernières années en Inde, ce qui suscite la nécessité de durcir les mesures contre la propagation d'idées extrémistes, notamment de renforcer son contrôle sur Internet.

    "Oui, en Inde il y a des sympathisants des idées islamistes. C'est un grand pays où voguent des idées différentes. Ces gens doivent être surveillés, alors il sera possible de suivre l'évolution de leurs idées pour ne pas manquer le moment. Je crois que nos agences de renseignement ont besoin de renforcer le contrôle sur Internet, notamment sur les réseaux sociaux… Et comme le terrorisme est un problème commun, il serait utile de renforcer dans ce domaine la coopération avec d'autres pays ", a déclaré l'ancien ambassadeur indien Yogendra Kumar.

    Cette initiative du gouvernement indien a immédiatement suscité la désapprobation "des défenseurs des droits de l'homme" occidentaux.

    120 intellectuels ont signé une lettre adressée aux dirigeants des géants de la Silicon Valley, notamment Google, Apple et Tesla, où ils déconseillent aux entreprises de faire du business avec le les autorités indiennes.

    Selon eux, le gouvernement indien "a manifesté à maintes reprises son mépris pour les droits de l'homme et les libertés civiques, ainsi que pour l'autonomie des institutions éducatives et culturelles". Ainsi, le programme "Digital India" approuvé en 2014, qui a pour but de mettre les services des institutions indiennes à la disposition des citoyens par voie électronique en réduisant la paperasserie, sera utilisé pour renforcer la surveillance et la répression des droits de l'homme garantis par la Constitution, estiment les intellectuels.

    Il est évident que cette lettre est le premier signe d'"une tempête de critiques" qui pourrait arriver en Inde si le gouvernement adopte des mesures strictes afin d'assurer la sécurité de ses compatriotes et de contrer le terrorisme mondial.

    Lire aussi:

    Washington gardera la main sur Internet trois ans de plus
    L'UE pour une meilleure protection des données sur internet
    L'Onu accuse les services secrets de détruire internet
    Tags:
    Internet, terrorisme, Etat islamique, Yogendra Kumar, Silicon Valley, Occident, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik