International
URL courte
1252
S'abonner

Le parti républicain au Sénat ne pourra pas bloquer l'accord sur le nucléaire iranien après le ralliement mercredi d'un nombre suffisant de sénateurs, en prévision du vote qui aura lieu en septembre.

La sénatrice démocrate Barbara Mikulski représentant l'Etat du Maryland, est devenue la 34ème personne prête à soutenir les accords sur le nucléaire iranien conclus auparavant par le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne). L'administration américaine a ainsi obtenu un soutien indispensable pour que l'accord sur le nucléaire iranien passe le prisme du Congrès américain.

Il est attendu que les deux chambres du Congrès désapprouvent l'accord sur le nucléaire iranien, puis que le président Barack Obama oppose son véto à la résolution de désapprobation du Congrès dont la majorité absolue est composée de républicains.

Pour s'opposer au véto présidentiel, il faut une majorité constitutionnelle des deux tiers au sein des deux chambres du Congrès, soit 67 voix sur 100 au Sénat. Mais dans la mesure où l'accord sur le nucléaire iranien a déjà reçu le soutien de 34 sénateurs, le Congrès ne pourra pas le bloquer. Le Congrès pourrait examiner l'accord mi-septembre.

Le 14 juillet, les représentants de l'Iran et des six grandes puissances ont finalement trouvé un compromis lors des négociations à Vienne, après 17 jours de pourparlers. La résolution de l'Onu sur l'Iran sera valable pendant 10 ans et entrera en vigueur 90 jours après l'officialisation du document au Conseil de sécurité de l'Onu.

L'accord sur le nucléaire iranien lève les obstacles pour le commerce extérieur de l'Iran tout en maintenant l'embargo sur les armes et les missiles à destination de ce pays. L'Iran, pour sa part, ne pourra pas élaborer de combustible nucléaire pendant 15 ans.

Lire aussi:

Nucléaire iranien: pour Kerry, Pékin et Moscou ne sont pas des "alliés"
Obama: l’accord sur le nucléaire iranien pourrait améliorer les relations
Obama: l'accord sur le nucléaire iranien rendu possible grâce aux sanctions
L'accord sur le nucléaire iranien bientôt sur grand écran
Tags:
programme nucléaire iranien, Parti républicain des Etats-Unis, Congrès des États-Unis, Barack Obama, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook