International
URL courte
7310
S'abonner

Les autorités du Kurdistan irakien soupçonnent le groupe terroriste Etat islamique d’avoir utilisé l’arme chimique au nord de l’Irak, annonce l’agence Reuters.

Selon une déclaration du Conseil de sécurité de Kurdistan, l'Etat islamique aurait probablement lancé un missile avec une substance chimique toxique, à destination des positions des combattants kurdes, au nord de Mossoul. Suite à la frappe, un combattant a été blessé.

La chaîne Sky News citant ses propres sources a annoncé que les terroristes de l'Etat islamique avaient employé l'arme chimique de nouveau, lors de l'attaque de la ville syrienne de Mari. Il n'y a pas de données disponibles sur la date à laquelle cette action a eu lieu.

Les médias se référant à un représentant de l'administration américaine ont aupravant annoncé que les terroristes de l'Etat islamique avaient employé l'ypérite contre les Kurdes en Irak.

Le groupe terroriste Etat islamique est actuellement une des principales menaces à la sécurité mondiale. Les terroristes ont réussi à occuper des territoires importants en Irak et en Syrie. De plus, ils cherchent à répandre leur influence dans les pays d'Afrique du Nord, notamment en Libye. Les forces armées gouvernementales syriennes et irakiennes, la coalition internationale avec les Etats-Unis en tête, ainsi que les kurdes et les milices chiites de l'Irak et du Liban luttent contre l'Etat islamique.

Lire aussi:

Lutte contre l'EI: l'Inde se décide à renforcer son contrôle sur Internet?
EI: l'Ouzbékistan refuse de rejoindre la coalition contre Daesh
Dick Cheney: l'EI préparerait un nouveau 11/9 aux USA
Lutte contre l'EI: Washington prône une plus grande implication russe
Tags:
opération militaire, terrorisme, Etat islamique, Kurdistan, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik