International
URL courte
5160
S'abonner

Faute de preuves, le chef d'Etat ukrainien a pointé du doigt les autorités russes pour la mort des trois membres de la garde nationale lors des heurts à Kiev.

"La Russie tente de déstabiliser la situation en Ukraine, en utilisant les groupes d'extrême droite mais pas seulement", a déclaré Piotr Porochenko dans une interview accordée à la chaine Sky News, en qualifiant les actions de la Russie d'"imprévisibles".

Selon le président ukrainien, la politique du président russe, Vladimir Poutine, constitue une menace pour l'Ukraine aussi bein que pour la "sécurité européenne et mondiale".

Néanmoins, M.Porochenko n'a cité aucune preuve de l'implication de la Russie dans les troubles survenus aux abords de la Rada suprême (parlement ukrainien).

Auparavant, le président ukrainien avait promis une punition sévère pour les organisateurs des troubles impliqués dans des livraisons d'armes à l'action pacifique.

Lundi dernier dans la matinée, des heurts ont éclaté entre des nationalistes et les forces de l'ordre au moment où le parlement ukrainien adoptait un projet de loi donnant plus d'autonomie aux régions de l'est de l'Ukraine.

Après les affrontements, une déflagration est survenue. Selon le ministre de l'Intérieur ukrainien Arsen Avakov, une grenade aurait été jetée dans la foule. Au moins 131 membres des forces de l'ordre ont été blessés, dont plusieurs se trouvent dans un état critique. Trois membres de la garde nationale sont décédés.

Lire aussi:

Heurts à Kiev: Hollande affiche sa solidarité avec Porochenko
L'Ukraine au bord d'une nouvelle crise politique?
Deux journalistes français blessés lors des troubles à Kiev
Ukraine: explosion devant le parlement à Kiev, des dizaines de blessés
Tags:
Russie, Ukraine, Kiev, Moscou, Vladimir Poutine, Petro Porochenko, Rada suprême, émeutes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook