Ecoutez Radio Sputnik
    Secteur droit

    Kiev: explosion dans le bureau du Secteur droit

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    9341
    S'abonner

    Des inconnus ont jeté une grenade dans le bureau kiévien du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor (Secteur droit).

    Selon la chaîne de télévision 112 Ukraine, la déflagration n'a pas fait de victime.

    Suite à l'incident, les forces de sécurité ont interpellé quatre suspects circulant dans une voiture. Aucun commentaire officiel sur ce sujet n'a été émis pour le moment.

    L'attaque intervient deux jours après les heurts survenus devant la Rada suprême à Kiev, durant lesquels un manifestant a jeté une grenade sur les policiers et les militaires assurant la sécurité des lieux. L'explosion a coûté la vie à trois membres de la Garde nationale ukrainienne et fait des dizaines de blessés.

    Le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov a, par la suite, accusé le chef de file de l'autre formation nationaliste Svoboda (Liberté) Oleg Tiagnibok d'être derrière les troubles et la mort des militaires.

    Le mouvement Secteur droit, qui réunit des nationalistes radicaux ukrainiens, a joué un rôle important dans les évènements de l'hiver 2013-2014 en Ukraine qui ont débouché sur la chute du président Viktor Ianoukovitch. De nombreux membres de l'organisation participent à l'opération dite antiterroriste menée par Kiev dans le sud-est de l'Ukraine en tant que volontaires.

    En novembre 2014, la Cour suprême de Russie a reconnu le mouvement Pravy Sektor comme organisation extrémiste et l’a inscrit sur la liste des organisations interdites en Russie. Son leader Dmitri Iaroch fait quant à lui l'objet de poursuites pénales en Russie pour incitation au terrorisme.

    Lire aussi:

    Sans le Pravy Sektor, Kiev aurait trouvé un accord avec le Donbass
    Pravy Sektor: Porochenko doit démissionner
    Ukraine: les combattantes du mouvement néonazi Secteur droit
    Tags:
    attentat, police, arrestation, explosion, grenade, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Oleg Tiagnibok, Arsen Avakov, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik