Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit

    Référendum britannique sur la sortie de l’UE: ni oui, ni non!

    © AFP 2019 EMMANUEL DUNAND
    International
    URL courte
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)
    4206
    S'abonner

    Le parlement britannique va modifier la procédure de référendum sur la sortie de l'UE.

    Le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne est d’une importance cruciale pour le pays. Jamais auparavant les législateurs et les hommes politiques britanniques n’avaient attaché une telle attention aux détails, aux mots et aux signes de ponctuation dans le document qui définit la procédure à suivre pour le référendum.

    Le premier amendement important concernera la formulation de la question selon laquelle le Royaume-Uni doit rester ou non membre de l’UE.

    Initialement, il était prévu d’imprimer sur les bulletins de vote: "Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l’Union européenne?" avec deux choix possibles: oui et non. Néanmoins, comme la réponse "non" est négativement marquée, elle privilégie par conséquent les partisans de l'adhésion à l'UE.

    Finalement, la question a été reformulée de la manière suivante: "Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l’Union européenne ou quitter l’Union européenne?" Les Britanniques pourront désormais choisir entre "rester" et "quitter".

    Entre-temps, le premier ministre britannique David Cameron envisage d’effectuer des visites en Espagne et au Portugal afin de convaincre les autres pays européens qu'il est temps de changer certaines règles de l'Union, non seulement pour Londres, mais aussi pour d'autres membres de l’UE. Les propositions du premier ministre britannique porteront principalement sur le problème des migrants et sur le droit à l’indépendance des pays communautaires.

    Dossier:
    Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)

    Lire aussi:

    Cameron prédit des "attentats terribles" en Grande-Bretagne
    Cameron: pas d’entrée dans la zone euro et l'espace Schengen
    David Cameron présente son plan de lutte contre l'immigration
    Tags:
    Royaume-Uni, vote, migration, référendum, Union européenne (UE), David Cameron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik