International
URL courte
9843
S'abonner

Dans le cadre d'un séjour de trois jours en Alaska, le président américain a assisté à un spectacle d'enfant dans une école de la ville de Dillingham et a également participé à une danse populaire.

Le séjour du président Barack Obama en Alaska a continué ce jeudi, avec sa visite d'une école locale. Les élèves avaient préparé une performance musicale pour l'hôte de la Maison Blanche. Le président n'a pas résisté à la tentation de danser et a rejoint les enfants.

"Je me suis entraîné", a-t-il lancé à la foule.

La danse finie, Barack Obama s'est dit heureux de visiter l'Alaska et a exprimé sa volonté d'y faire venir également sa femme Michelle et ses filles.

"Je suis particulièrement fier de vous, les jeunes. Conservez vos traditions, même quand vous irez dans le grand monde, acquérez de nouvelles connaissances et rentrez avec ce que vous avez acquis, ce que vous aidera à construire cette communauté. Nous sommes très, très fiers de vous, " a souligné le chef de l'Etat.

Ce n'est pas la première fois que l'on surprend Barack Obama à danser en public. Il a déjà dansé en duo avec Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya, à Nairobi, et a également réjoui le public en dansant lors d'un rassemblement préélectoral à la Pennsylvanie.

Son séjour en Alaska avait essentiellement pour but de s'atteler aux problèmes climatiques et s'est achevé par un voyage à pied vers un glacier menacé afin d'en apprendre plus sur le changement climatique. Il a également annoncé aux habitants que, pour préserver l'écosystème marin fragile, les forages de gaz et de pétrole au large des côtes de l'Alaska ont été interdits.

Lire aussi:

Bataille pour l'Arctique: les USA souhaitent augmenter leur flotte de brise-glaces
Le président Obama aura consacré plus de 1000 heures à jouer au golf
Trump dévoile une "terrible vérité" sur les USA
Présidentielle US: comment les candidats cherchent à faire parler d'eux
Aux USA, les animaux aussi font des carrières politiques
Quand Barack Obama se prend pour Vladimir Poutine
Tags:
Barack Obama, Alaska, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook