Ecoutez Radio Sputnik
    Négociations entre la Russie et le Japon

    Russie, Japon: dialoguer, malgré les Kouriles

    © Sputnik . Dmitry Astakhov
    International
    URL courte
    4284

    La question de l'appartenance des quatre îles reste une pierre d’achoppement dans le développement des relations entre les deux pays.

    Le Japon compte sur un dialogue efficace avec la Russie afin de promouvoir les relations bilatérales, a déclaré vendredi le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida lors d'une conférence de presse à Tokyo.

    Dans le même temps, le chef de la diplomatie japonaise a rappelé que la question de l'appartenance des îles Kouriles n'était toujours pas résolue. "Ce n'est pas constructif et c'est contraire à la réalité", a-t-il annoncé.

    "Le Japon ne peut pas admettre le fait que quatre îles du Nord (appellation utilisée par les Japonais, ndlr) soient devenues territoire russe à l'issue de la Seconde Guerre mondiale", a fait savoir le secrétaire général du gouvernement nippon Yoshihide Suga lors d'une conférence de presse annuelle qui s'est tenue jeudi.

    Auparavant, le ministre russe des Affaires étrangères a fait remarquer que la Russie agissait conformément au droit international.

    "Nous demandons souvent aux Japonais: messieurs, vous n'admettez pas les résultats de la Seconde Guerre mondiale? Ils répondent: dans l'ensemble — si, mais en ce qui concerne cette question — non. Comment se fait-il alors que vous ayez ratifié la Charte des Nations unies? Elle comprend l'article 107 stipulant que ce que les pays vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale ont fait est inviolable. (…) Nous faisons donc référence à la Charte de l'Onu, et il est impossible de dire quoi que ce soit. Nous pouvons en revanche constater que le Japon est le seul pays qui met en doutes les résultats de la Seconde Guerre mondiale, personne d'autre ne le fait", a expliqué Sergueï Lavrov dans une interview publié dans le quotidien russe Rossiyskaya gazeta le 19 mai.

    Le 22 août le premier ministre russe Dmitri Medvedev s'est rendu aux îles Kouriles afin de participer à un forum national de jeunesse et visiter plusieurs sites de construction lancés dans le cadre du programme de développement des îles Kouriles jusqu'à l'an 2025. Il est à noter que cette visite a provoqué une réaction négative de la part du gouvernement nippon.

    Le Japon revendique quatre îles constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai), se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme japonaises. Mais сes îles ont été rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Russie en a hérité après la chute de l'URSS. Ce différend empêche depuis 65 ans la signature d'un traité de paix entre les deux pays.

     

    Lire aussi:

    Tokyo compare la situation en Ukraine avec les Kouriles: Moscou perplexe
    Ban Ki-moon en Chine: le Japon indigné
    Japon : 120.000 manifestants dans les rues contre les "lois de défense"
    La statue du Général de Gaulle jetée à bas lors des festivités après la victoire de l’Algérie à Évreux - image
    Tags:
    litiges territoriaux, bilan, guerre, relations diplomatiques, relations, ONU, Tokyo, Moscou, Japon, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik