Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden. Archive photo

    Clinton croyait ses e-mails privés sécurisés: "ridicule", selon Snowden

    © AP Photo / dpa,Wolfgang Kumm
    International
    URL courte
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)
    3561
    S'abonner

    La polémique autour de l’adresse mail privée que l'ancienne secrétaire d’Etat a utilisée pour des questions professionnelles ne cesse d'enfler.

    L'ancien analyste de la NSA Edward Snowden estime qu'il est "complètement ridicule" de compter sur le caractère confidentiel d'une adresse e-mail personnelle, comme l'a fait Hillary Clinton, a-t-il déclaré lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision satellitaire Al Jazeera.

    "C'est un problème parce que quiconque a les autorisations qu'a le Secrétaire d'Etat, ou qu'a le directeur de n'importe quelle agence de haut niveau, sait comment les informations classifiées devraient être traitées. Et si un employé ordinaire au Département d'Etat ou dans une agence de renseignement envoyait à travers un système d'e-mails non classifié des détails sur la sécurité des ambassades — ce qu'il y aurait prétendument dans ces e-mails, ou des détails sur des rendez-vous avec des fonctionnaires du gouvernement, avec des fonctionnaires étrangers, des notes qui leur ont été remises en toute confiance… non seulement ils perdraient leur travail et leurs autorisations, mais ils seraient aussi très certainement poursuivis en justice", a annoncé le porte-parole.

    Il a également rajouté qu'actuellement, "il est complètement ridicule de croire qu'un quelconque service privé d'une salle de bain dans une ferme du Colorado sera plus sécurisée" car  les moyens de transmissions du gouvernement américain sont très souvent soumis à des tentatives d'effraction.

    Dossier:
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)

    Lire aussi:

    Les e-mails d'Hillary Clinton jettent la lumière sur le dossier libyen
    Médias US: Hillary Clinton, le faucon démocrate
    Pourquoi Snowden s’est réfugié en Russie: les explications d’Assange
    Tags:
    Hillary Clinton, Edward Snowden, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik