International
URL courte
Crise migratoire (789)
38498
S'abonner

Selon Bohuslav Sobotka, Moscou pourrait influencer de manière significative la position des autorités officielles de Damas.

La Russie pourrait jouer un rôle non-négligeable dans le règlement de la crise migratoire en Europe, a annonсé le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka lors d'une conférence de presse.

"En tant qu'intermédiaire, la Russie est capable de contribuer de façon significative à la sortie du conflit armé en Syrie. La fin de la guerre en Syrie est une des conditions clés du règlement de la crise migratoire. Il est donc nécessaire d'unir les efforts de la Russie et de la communauté internationale afin de faire arrêter la guerre dans ce pays", a fait savoir M.Sobotka.

Federica Mogherini
© REUTERS / Francois Lenoir
Selon lui, le président syrien Bachar el-Assad et son gouvernement doivent participer activement au règlement du conflit syrien. Et la Russie peut influencer de manière considérable la position des autorités officielles de Damas.

Bohuslav Sobotka a également critiqué l'initiative de Václav Klaus sur la lutte contre l'immigration illégale. L'ex-président tchèque a lancé une pétition adressée au gouvernement du pays exigeant d'assurer "l'inviolabilité des frontières de la République tchèque en utilisant tous les moyens possibles, y compris le déploiement des militaires". En un seul jour, le document a récolté près de 20.000 signatures.

"Nous n'avons pas besoin de cette pétition. Nous avons besoin de mesures fermes adoptées par l'ensemble des pays membres de l'Union européenne", a fait savoir le premier ministre tchèque.

L'immigration massive et illégale est devenue le principal problème de l'UE et divise les pays européens. Les dirigeants des pays membres de l'Union n'arrivent pas à gérer les flux migratoires en provenance des pays déchirés par les conflits armés. Selon les statistiques de l'ONU, près de 63.000 réfugiés ont rejoint l'Europe via la Grèce, tandis que 62.000 migrants en ont fait de même via l'Italie.

Pour l'instant, le problème de l'immigration illégale n'est pas résolu. Des milliers de migrants en provenance d'Afrique, d'Asie ou encore du Proche-Orient, essayent d'atteindre les côtes européennes afin de se rendre vers les pays européens les plus prospères, au péril de leur vie.

Plusieurs naufrages de bateaux des migrants ayant fait des centaines de morts, les 71 cadavres de migrants trouvés dans un camion en Autriche, les crises à Calais ou à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, ou encore plus récemment la publication de la photo d'Aylan Kurdi, 3 ans, mort sur une plage turque, ont eu des retentissements partout dans le monde et constitué un signal enjoignant les dirigeants européens à agir.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

La Hongrie mettra fin au transit des migrants non identifiés
Crise des migrants: une majorité de Britanniques pour la sortie de l'UE
Finlande: des menaces pour ceux qui accueillent des migrants
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
décès, politique, victimes, migration, migrants, crise, crise migratoire, Union européenne (UE), Bachar el-Assad, Vaclav Klaus, Bohuslav Sobotka, Syrie, Prague, République tchèque, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook