Ecoutez Radio Sputnik
    Le président ukrainien Piotr Porochenko

    Porochenko: "Je ne cèderai pas un seul morceau de sol ukrainien"

    © Photo. Ukrainian Presidential Press Service
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    8460

    Lors d’une interview pour la télévision ukrainienne, le président du pays a présenté les trois scénarios possibles pour l’avenir du Donbass.

    Le respect des accords de Minsk serait le meilleur scénario de sorte que les autorités officielles pourraient reprendre le contrôle du Donbass, a annoncé Piotr Porochenko lors d'une interview accordée à la chaîne 5 de la télévision ukrainienne.

    "Il existe trois scénarios possibles du développement de la situation. Le premier scénario entend des actions radicales des forces armées, la libération des territoires occupés par une intervention militaire et la marche (de l'armée ukrainienne, ndlr) vers Moscou. Qui est-ce qui propose cela? Je vous invite à réfléchir aux conséquences de cette libération aventurière et irresponsable, en plus, le peuple ne soutient pas ce point de vue. Le scénario numéro deux serait d'ériger un mur, se refuser une partie du territoire — on survivra sans le Donbass. Est-ce que ce scénario est réalisable? Oui, il l'est. Mais en tant que président de l'Ukraine, je n'abandonnerai pas le sol ukrainien… Je ne cèderai pas un seul morceau de sol ukrainien", a affirmé M.Porochenko.

    "Je vais lutter, je ferai tout mon possible afin de récupérer la Crimée annexée (par la Fédération de Russie, ndlr) et le Donbass sous occupation", a-t-il ajouté.

    Pourtant, selon le président ukrainien, il existe un troisième scénario possible qui est le rétablissement de la souveraineté ukrainienne et du pouvoir des autorités de Kiev sur ce territoire grâce aux accords de Minsk.

    Le président a souligné que de son point de vue, les accords de Minsk comprenaient non seulement le cessez-le-feu et le retrait des armements lourds, mais aussi la libération des "otages", dont Oleg Sentsov (réalisateur ukrainien accusé d'activités terroristes visant les organisations russes), et Nadejda Savtchenko (accusée d'actions intentionnelles ayant causé la mort d'un journaliste russe), ainsi que le retrait des "troupes étrangères" du territoire ukrainien et l'attribution d'aides au pays afin d'assurer le développement des infrastructures en Ukraine.

    "Nous avons persuadé la communauté internationale et nos partenaires que l'Ukraine respectait ses engagements et que c'était la Russie qui mentait. Nous avons gagné leur confiance envers la nouvelle Ukraine il y un an. Nous avons respecté nos engagements concernant le début du processus constitutionnel", a fait remarquer M.Porochenko.

    Le 5 septembre, le président ukrainien a déclaré que les accords de Minsk signés le 12 février étaient respectés et que le cessez-le-feu dans le Donbass durait depuis une semaine.

    Le 31 août, la Rada (parlement ukrainien) a approuvé le projet de loi sur les amendements constitutionnels proposés par Piotr Porochenko. Il est à noter que le président ukrainien ne prévoit aucun statut spécial pour le Donbass.

    Les autorités des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ont déjà réagi au projet en déclarant que M.Porochenko avait privé le Donbass de sa souveraineté tout en soulignant qu'il contredisait les accords de Minsk.

    Le 12 février 2015, les dirigeants de l'Ukraine, de la Russie, de la France et de l'Allemagne se sont mis d'accord sur des mesures, concernant la guerre dans le Donbass, baptisées accords de Minsk.

    Il est à noter que selon ces accords, les autorités de Kiev se sont engagées à mener une réforme constitutionnelle prévoyant une décentralisation ainsi que l'établissement d'un statut spécial de certaines zones des régions de Donetsk et de Lougansk.

     

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Le jour de l'Indépendance ukrainienne, Porochenko "se fait gronder" par Merkel
    Ukraine: entretiens Porochenko - Hollande - Merkel à Berlin
    Ukraine: Porochenko appelle à créer une force de maintien de la paix
    Tags:
    guerre civile, accords de Minsk II, crise en Ukraine, victimes, armée, guerre, OSCE, Petro Porochenko, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Biélorussie, Minsk, Moscou, Kiev, Donbass, Europe, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik