International
URL courte
373
S'abonner

Le chef du gouvernement slovaque estime que la déstabilisation des pays du Proche-Orient et de l'Afrique du nord est provoquée notamment par l’emprise de l'Etat islamique.

Si il venait à y avoir une force militaire internationale pour lutter contre le groupe Etat islamique, la Slovaquie ferait partie de cette coalition, a déclaré dimanche le premier ministre du pays Robert Fico lors d'une intervention à la télévision nationale.

"La Slovaquie octroiera des personnels de ses forces armées", a-t-il annoncé.

"Nos militaires sont en Afghanistan et si un mandat est établi par le Conseil de sécurité des Nations unies (pour la création d'un contingent international afin de stabiliser la situation au Proche-Orient et en Afrique du nord, ndlr), je ne vois pas de raisons qui empêcheraient la Slovaquie à ne pas faire partie de ces mission de pacification", a fait savoir le premier ministre.

Le chef du gouvernement slovaque a également indiqué que la crise migratoire dans l'Union européenne avait été provoquée par la déstabilisation des pays du Proche-Orient et de l'Afrique du nord. Selon lui, se sont notamment les actions des organisations terroristes islamiques qui sont la cause de cette situation.

D'après le premier ministre slovaque, l'Union européenne devrait donc résoudre la crise en accordant de l'aide aux Etats du Proche-Orient et de l'Afrique du nord dans leur lutte contre les terroristes, ainsi que dans la reprise économique.

"Ils veulent, en premier lieu, se retrouver en Autriche, en Allemagne, en France ou en Grande-Bretagne. Ce n'est pas notre faute si les Etats membres du groupe de Visegrad (République tchèque, Slovaquie, Pologne, Hongrie, ndlr) ne les intéressent pas", a conclu M.Fico.

Lire aussi:

Lutte contre l'EI: déçu par les USA, l'Afghanistan se tourne vers la Russie
Lutte contre l'EI: Washington prône une plus grande implication russe
L'Autriche accueille des milliers de migrants du Proche-Orient
Finlande: des menaces pour ceux qui accueillent des migrants
Tags:
lutte antiterroriste, Etat islamique, Conseil de sécurité de l'Onu, Robert Fico, Hongrie, Pologne, République tchèque, Afrique du Nord, Proche-Orient, Slovaquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook