Ecoutez Radio Sputnik
    Avion humanitaire russe

    Aide humanitaire russe en Syrie: la Grèce déjoue le guet-apens de Washington

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    321262

    Athènes a fait une déclaration officielle à propos de la demande faite par Washington de fermer son espace aérien aux avions humanitaires russes.

    Le ministère grec des Affaires étrangères a confirmé que Washington avait envoyé une demande de fermeture de son espace aérien aux avions humanitaires russes.

    "On a eu une demande de la part des Etats-Unis concernant les vols de l'aviation russe. Nous avons reçu cette demande et actuellement nous sommes en train de l'examiner", a fait savoir une source au sein du ministère grec dans une interview accordée à RIA Novosti.

    La source diplomatique s'est abstenue de dire quand est-ce que le ministère grec annoncerait sa décision. Elle a pourtant précisé qu'il y avait des cas où les permis de vols délivrés avaient été retirés.

    Auparavant, Moscou avait obtenu l'autorisation d'Athènes de transporter de l'aide humanitaire à destination à la Syrie du 1er au 24 septembre.

    Depuis mars 2011, la Syrie est le théâtre d'un conflit meurtrier entre les troupes gouvernementales et des combattants appartenant à différents groupes armés de l'opposition. La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis y mène en outre des frappes aériennes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui a instauré un califat autoproclamé sur des territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak. Des dizaines de milliers de Syriens ont quitté leurs maisons pour se réfugier en Europe.

    Le 31 août dernier, les médias israéliens ont rapporté, en se référant à des sources diplomatiques, que la Russie avait déployé des avions et des hélicoptères de combat, ainsi que des unités de défense antiaérienne sur un aérodrome près de Damas. Moscou a démenti cette information. Le président russe Vladimir Poutine a récemment qualifié de prématurées les discussions sur la participation de Moscou à l'opération armée contre l'EI en Syrie. Selon lui, la Russie aide déjà Damas en lui fournissant des matériels de guerre et équipements et en participant à la formation des militaires syriens.

     

    Lire aussi:

    Arctique: les Etats-Unis inquiets par les actions des Russes
    Quand les Etats-Unis demandaient à la Norvège d’arrêter Snowden
    Mistral: la décision de rompre le contrat prise à Washington
    Tags:
    aide humanitaire, avions, espace aérien, interdiction, Etat islamique, RIA Novosti, Damas, Syrie, Athènes, Grèce, Washington (Etat), États-Unis, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik