International
URL courte
16356
S'abonner

Les chefs d’Etats de la Russie, de l’Allemagne, de la France et de l’Ukraine organiseront un entretien téléphonique pour discuter de la situation en Ukraine, rapporte Der Spiegel.

Le "Format Normandie" sera de nouveau réuni mercredi soir. Le quatuor pour sortir l’Ukraine de la crise s’était entretenu par téléphone pour la première fois en juillet, suite à la détérioration de la situation dans le sud-est de l’Ukraine. Une rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays concernés n’est également pas exclue.

La conversation téléphonique quadripartite portera sur la poursuite de l’application des accords de Minsk II qui ont été signés en février 2015 et avaient pour but de mettre fin à la guerre qui a cours dans la partie orientale de Ukraine.

Le "Format Normandie" est devenu le nom qui désigne les réunions entre Moscou, Berlin, Kiev et Paris et qui ont pour but d’essayer de résoudre le conflit qui déchire l'Ukraine.

"Après le triomphe de la médiocrité diplomatique, on aboutit enfin à quelque chose de sensé. Le format Normandie est diplomatiquement efficace, il reflète un esprit de dialogue, opposé à l'esprit de confrontation d'Obama", écrivait à son sujet l'auteur et ancien diplomate Vladimir Fédorovski.

"Normandie" fait référence à une première rencontre dans le château de Bénouville dans le Calvados (France) entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Piotr Porochenko, organisée sous l'égide de François Hollande et en présence d'Angela Merkel en marge des commémorations des 70 ans du Débarquement allié, le 6 juin 2014.

 

Lire aussi:

Donbass: Porochenko demande des consultations au format "Normandie"
Le Donbass appelle le quartet de Normandie à évaluer les actions de Kiev
Le président polonais veut forcer l’entrée du «format Normandie»
Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Tags:
guerre civile, crise en Ukraine, accord, négociations, Petro Porochenko, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine, France, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook