Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau du Québec - Québec flag

    Le premier ministre du Québec accueille une famille de réfugiés syriens

    © Flickr/ abdallahh
    International
    URL courte
    Afflux de migrants au Canada (27)
    308
    S'abonner

    Face au débordement migratoire, le premier ministre du Québec Philippe Couillard a décidé de montrer l'exemple aux autres, en parrainant l'accueil d'une famille de réfugiés syriens, d'après son porte-parole.

    Le couple Couillard a "décidé de faire partie d'un groupe de parrainage" de sa circonscription du lac Saint-Jean, à 250 km au nord de Québec, et d'abriter ainsi une famille syrienne dans cette province francophone. Le maire de Toronto John Tory et d'autres hautes personnalités canadiennes se sont également décidés à parrainer des réfugiés syriens.

    "C'est notre devoir d'être humain de le faire", a constaté Philippe Couillard.

    Aylan Kurdi. Archive photo
    © REUTERS / Kurdi family/Handout via Reuters

    La mort du petit réfugié Aylan Kurdi a généré une véritable onde de choc et de compassion au Canada. Le premier ministre, pour sa part, a martelé que le petit avait été "rejeté par les vagues (…), mais aussi par nous, les pays riches, qui essayons trop souvent de nous convaincre que c'est loin et, donc, que cela ne nous regarde pas".

    "C'est tragique qu'on ait eu besoin d'un enfant mort pour réveiller notre conscience", a-t-il ajouté.

    Depuis le début de l'année, la province a accueilli 643 réfugiés syriens, et M. Couillard a annoncé qu'il souhaitait multiplier le nombre de réfugiés accueillis au moins par trois d'ici la fin de l'année.

    Pour l'instant, plus de 1.000 réfugiés syriens admis au Canada ont bénéficié d'un parrainage privé, ce qui s'est avéré possible grâce à des associations humanitaires ou des groupes volontaires. Ces organismes ou groupes de personnes s'engagent à subvenir aux besoins des réfugiés qu'ils prennent en charge pour une période d'un an.

    Selon le programme de parrainage collectif de réfugiés, les intéressés devront former un groupe de deux à cinq personnes et déposer leur demande aux autorités québécoises. Ensuite, il leur faudra préparer l'accueil du parrainé et de sa famille, les aider à s'intégrer à la société canadienne et, éventuellement, faire venir le reste de leur famille au Québec.

    De plus, les membres du groupe se chargent de payer les dépenses de logement, d'ameublement, de nourriture et de vêtements du parrainé. Ainsi, pour un adulte, le montant total est évalué à quelques 12.000 dollars, pour une famille de deux adultes et deux enfants, la somme dépasse la bagatelle des 21.000 dollars.

     

    Dossier:
    Afflux de migrants au Canada (27)

    Lire aussi:

    Migrants: Hollande propose un "mécanisme d'accueil permanent et obligatoire"
    L'UE va-t-elle transformer la Méditerranée en "cimetière de migrants"?
    "Nous reprendrons la route dès que nos chaussures seront sèches"
    Rome, Paris et Berlin demandent une répartition équitable des migrants
    Le premier ministre hongrois aux migrants: ne venez pas!
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik