International
URL courte
20294
S'abonner

Le Conseil des droits de l'homme auprès du président russe a proposé d’accueillir des réfugier syriens, selon l’édition Izvestia.

migrants
© AP Photo / Darko Bandic
Il s’agit tout d’abord de Tcherkesses syriens, une nation du Caucase émigrée en Syrie à la fin du XIXe siècle.

Selon le Centre de la lutte contre l'extrémisme du ministère russe de l’Intérieur, l’accueil de ces réfugiés représente une menace. Cependant cette nation a le sens de la responsabilité sociale. Pour accueillir des réfugiés il faut avoir de la volonté politique, a évoqué l’auteur de l’initiative, Maxime Chevtchenko, membre du Conseil des droits de l'homme auprès du président russe.

La Russie pourrait accueillir de 5.000 à 10.000 Tcherkesses sur les 80.000 qui habitent en Syrie, d’après M. Chevtchenko qui ajoute qu’ils pourraient être réfugiés dans les Républiques d’Adyguée, de Karatchaïévo-Tcherkessie et de Kabardino-Balkarie ou dans le Kraï de Krasnodar.

Lire aussi:

La lutte contre l'immigration conduit l'Europe vers une débâcle
Ministre italien: l’Europe risque de perdre le contrôle de l’immigration
Manifestation anti-immigration en Allemagne: plus de 30 policiers blessés
Crise des migrants: qui sont les responsables?
850.000 migrants gagneraient l'Europe d'ici 2016
Président serbe: nous ne sommes pas responsables des flux de migrants!
Tags:
Tcherkesses, migrants, immigration, Conseil des droits de l'homme auprès du président russe, Maxime Chevtchenko, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook