International
URL courte
39486
S'abonner

Le dialogue direct entre Kiev et le Donbass devrait être établi le plus vite possible, a déclaré le président russe Vladimir Poutine cité par le service de presse du Kremlin.

Mercredi 9 septembre, le dirigeant russe s'est entretenu au téléphone avec ses homologues allemande, français et ukrainien pour évoquer la mise en œuvre des accords de Minsk destinés à mettre fin à la crise dans le Donbass ukrainien.

Lors de l'entretien, les quatre leaders ont souligné la nécessité d'appliquer une réforme constitutionnelle en Ukraine prévoyant l'octroi d'un statut spécial aux zones du Donbass contrôlées par les insurgés, la tenue d'élections locales et l'amnistie pour les participants aux hostilités opposant les forces gouvernementales aux indépendantistes des "républiques populaires" de Donetsk et de Lougansk.

A cet égard, M.Poutine a mis l'accent sur le besoin de "rétablir un dialogue direct entre les autorités de Kiev et les représentants du sud-est".

Depuis la mi-avril 2014, les autorités de Kiev mènent une opération dite antiterroriste visant à réprimer le mouvement de protestation du Donbass éclaté suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch en février 2014. Les feroces combats ont fait près de 7.000 morts et provoqué des destructions importantes dans la région.

Le président ukrainien Piotr Porochenko a auparavant déclaré qu'il était en train de mettre au pint un plan "B" pour régler la situation dans le Donbass. Cependant, le président ukrainien ne perd pas espoir sur la mise en œuvre des accords de Minsk.

Lire aussi:

Ukraine/format Normandie: une rencontre débute à Paris
Ukraine: Porochenko et Merkel prônent une nouvelle rencontre au "format Normandie"
Ukraine: réunion au format Normandie à Paris
Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Tags:
accords de Minsk, cessez-le-feu, guerre, Petro Porochenko, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine, France, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook