International
URL courte
13371
S'abonner

Selon l’agence France-Presse se référant à l’avocat Olivier Prado, les autorités d’Azerbaïdjan ont l’intention d'effectuer une action en justice contre la chaîne télévisée française France 2, qui a diffusé un reportage de journalistes dans lequel l'Azerbaïdjan a été qualifié de "dictature".

Mardi dernier, la chaîne France 2 a diffusé un reportage sur la visite du président français François Hollande en Azerbaïdjan au printemps 2014, lors de son émission hebdomadaire d'investigation, Cash Investigation.

Selon M.Prado, qui représente les intérêts des autorités de l'Azerbaïdjan, dans ce reportage, le président d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev a été qualifié de "despote", sans aucune preuve à l'appui. L'avocat a également précisé que les journalistes Elise Lucet et Laurent Richard avaient présenté l'Azerbaïdjan "comme une des dictatures les plus violentes dans le monde", du début à la fin de l'émission.

Les matériaux tournés par les journalistes français en Azerbaïdjan, notamment des interviews avec des activistes de l'opposition et des militants de droit de l'homme, avaient été confisqués.

M.Prado dit ne pas connaître de "dictatures qui siègeraient au Conseil de l'Europe, où la peine de mort serait interdite, et il y aurait un Internet libre". L'avocat a précisé que l'Azerbaïdjan ne tolérerait plus de choses pareilles.

Lire aussi:

Un tribunal estonien rejette la plainte d'un journaliste italien interdit de parler
USA: une présentatrice télé fustige la politique d'Obama
L'Azerbaïdjan pourrait se passer de l'Europe
L'Azerbaïdjan se passera des services de l'OSCE
Tags:
journalisme, tribunal, Conseil de l'Europe, Ilham Aliyev, Azerbaïdjan, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook