Ecoutez Radio Sputnik
    l'Etat islamique

    EI: les réfugiés musulmans commettent un péché

    © REUTERS / Stringer
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    9171
    S'abonner

    Selon l'Etat islamique, les migrants musulmans qui fuient vers l'Europe commettent un péché en exposant leurs enfants aux tentations du monde des "infidèles".

    "Malheureusement des Syriens et des Libyens veulent risquer la vie et l'âme de leurs enfants, sacrifiant beaucoup d'entre eux au cours d'un voyage périlleux vers les terres des croisés assoiffés de guerre, gouvernées par les lois de l'athéisme et l'indécence", rapporte le magazine djihadiste Dabiq.

    Selon la revue, la migration vers une terre chrétienne représente "une porte vers l'abandon de l'islam" et expose les enfants ou les petits-enfants à la menace constante de la fornication, la sodomie, la drogue et l'alcool.

    "S'ils ne tombent pas dans le péché, ils oublieront la langue du Coran, l'arabe, qui les entoure en Syrie, en Irak, en Libye et ailleurs, rendant plus difficile encore leur retour à la religion", ajoute le magazine.

    Bien que la plupart des migrants qui partent vers l'Europe viennent de zones contrôlées par les partisans de Bachar al Assad ou par les Kurdes qui combattent Daesh, le magazine souligne que ceux qui vivent sur les territoires contrôlés par l'EI et qui le quittent, commettent un "péché majeur".

    Selon les estimations du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), plus de deux millions de réfugiés syriens se trouvent actuellement en Egypte, en Irak, en Jordanie et au Liban, de plus, 1,9 million de migrants résident en Turquie. Plus de 348.000 Syriens ont demandé l'asile dans les pays européens. Ils quittent le pays en raison de la guerre civile qui a commencé en Syrie en 2011.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    4.000 combattants de l'EI ont pénétré en Europe en tant que réfugiés
    Les islamistes recrutent des réfugiés en Allemagne
    Pas de solution en Syrie sans la Russie
    Tags:
    réfugiés, migrants, Etat islamique, Europe, Libye, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik