Ecoutez Radio Sputnik
    Soyouz-ST. Archive photo

    Soyouz lance deux satellites de géolocalisation Galileo

    © Sputnik . Alexei Filippov
    International
    URL courte
    3330
    S'abonner

    Un lanceur russe Soyouz-ST a été tiré depuis le site spatial de Kourou, en Guyane française, dans la nuit du 10 au 11 septembre, pour placer en orbite deux satellites de navigation européens Galileo.

    Les satellites Sat-9 et Sat-10 faisant partie de la série FOC (Full Operationnal Capacity) et fabriqués par la société allemande OHB rejoindront les huit autres. Le lanceur doit les placer sur une orbite circulaire à une altitude de 23.522 km.

    "Le déploiement de la première génération de satellites Galileo va coûter en gros 7 milliards d'euros. Puis il faudra 500 à 600 millions d'euros pour opérer, maintenir et renouveler les satellites", a précisé Didier Faivre, directeur du programme Galileo à l'Agence spatiale européenne (ESA). Le coup du tir du lanceur Soyouz-ST depuis le site spatial de Kourou est de 70 millions d’euros.

    Fusée russe Soyouz-2.1b
    © Sputnik . Mikhail Voskresensky

    Le système de géolocalisation Galileo comptera, d'ici à 2020, trente satellites, soit six appareils de plus que le GPS. Les concepteurs du projet Galileo affirment qu'il assurera une plus grande précision que le GPS américain et permettra de garantir l'indépendance de l'Europe vis-à-vis du GPS, du GLONASS russe ou du Beidou/Compass chinois.

    Soyouz-ST est adapté aux exigences du centre spatial guyanais en termes de sécurité, de système de télémétrie et de conditions d'exploitation.

    En mars 2015, la commissaire européenne au Marché intérieur Elzbieta Bienkowska a annoncé que l'Union européenne utilisera des fusées Ariane au lieu des Soyouz russes pour lancer les satellites Galileo dès 2016. "Nous allons passer aux lanceurs Ariane fin 2015 ou début 2016", a fait savoir la commissaire.

     

     

    Lire aussi:

    Soyouz-FG a décollé de Baïkonour, direction l’ISS
    Un vaisseau Soyouz avec 3 cosmonautes a pu contourner des débris d'une fusée japonaise
    Voler à bord de Soyouz russes: inadmissible, selon le patron de la NASA
    Un Soyouz repositionné sur l'ISS
    GLONASS: la Russie lance un nouveau satellite
    GLONASS: la Russie lancera un satellite le 1er décembre
    GLONASS-Beidou: Moscou et Pékin créent une coentreprise
    Le Nicaragua accueillera des stations du "GPS russe"
    Le "GPS russe" condamné?
    Tags:
    GPS, Ariane (fusée), Galileo, Soyouz-ST, Beidou (Compass), GLONASS, Kourou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik