International
URL courte
49647
S'abonner

Selon le dernier dirigeant soviétique, l'Europe a perdu sa "propre voix" politique, l'Otan est devenue une "police mondiale" et les Etats-Unis "imposent la démocratie avec des chars et des bombes".

L'héritage de la guerre froide n'a pas encore été surmonté jusqu'à maintenant et l'Occident est le principal responsable des tensions géopolitiques dans le monde, estime l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev dans son autobiographie "Après le Kremlin".

"Au lieu de devenir un pionnier des changements dans le monde, l'Europe est devenue le théâtre de troubles politiques, de concurrence pour des zones d'influence et de conflits militaires", écrit M.Gorbatchev en faisant allusion à la situation en Ukraine.

L'Europe a perdu sa "propre voix" dans la politique mondiale, s'est affaiblie et s'est privée d'objectifs, ajoute l'ancien président de l'URSS.

En outre, l'ex-président accuse l'Occident des "tensions géopolitiques", car "l'élargissement de l'Otan a violé les principes de base de l'ordre européen".

Dans les années 1990, il a été promis à Mikhaïl Gorbatchev que l'Otan ne s'élargirait pas en dehors de l' République démocratique allemande. Néanmoins, les pays d'Europe centrale et orientale sont entrés dans l'Otan afin de se préserver d'une éventuelle "menace russe". Tout en proclamant des initiatives de paix, les membres de l'Otan édifiaient leurs systèmes de défense et organisaient des exercices le plus près possible de la frontière russe malgré l'absence de toute menace émanant de la Russie.

"L'Otan a assumé les fonctions de police européenne et même mondiale, et les Etats-Unis mènent toujours une politique visant à imposer la démocratie avec des chars et des bombes", indique Mikhaïl Gorbatchev, en ajoutant que "l'Occident doit comprendre que toute pression sur la Russie ne lui apportera rien, excepté le mal".

Lire aussi:

L’Otan s’implante un peu plus en Europe de l’est
L'Otan renforce sa présence en Ukraine
L’Otan ne renonce pas au dialogue avec la Russie
Tags:
OTAN, Mikhaïl Gorbatchev, Occident, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook