Ecoutez Radio Sputnik
    International
    URL courte
    22941

    La présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner a exprimé l'espoir que son pays rejoigne bientôt les BRICS.

    Alors que ce pays sud-américain représente une des plus grandes économies de l'Amérique latine, la chef d'Etat argentine est persuadée que les BRICS doivent s'élargir, en admettant des pays en développement, comme l'Argentine, dans ses rangs.

    Ainsi, en marge d'une cérémonie d'inauguration dans un quartier de Buenos Aires, Mme Kirchner a souhaité que l'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva devienne "ambassadeur afin que l'Argentine entre dans les BRICS, qui deviendraient les BRICSA".

    Ce n'est pas la première fois cette question est évoquée, mais aucune démarche concrète n'a été effectuée pour le moment.

    L'ensemble BRICS regroupe actuellement le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, les grandes puissances émergentes qui rassemblent plus de 40% de la population mondiale et un quart du PIB de la planète.

     

    Lire aussi:

    Les Brics lancent leur propre "FMI"
    Grèce: la présidente argentine salue une victoire de la démocratie
    La Russie, pays le plus attractif des BRICS pour les investissements
    L’Inde présente aux BRICS ses "villes intelligentes"
    Tags:
    adhésion, BRICS, Luiz Inacio Lula da Silva, Cristina Fernandez de Kirchner, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik