International
URL courte
Crise migratoire (789)
329
S'abonner

Le secrétaire général des Nations unies organisera une réunion spéciale sur la crise migratoire que traverse l’Europe le 30 septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'Onu. Près de 150 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à New York à cette occasion.

Ban Ki-moon tiendra le 30 septembre à New York une réunion de haut niveau sur la migration et les réfugiés en marge de la prochaine session de l'Assemblée générale des Nations unies, a annoncé Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'Onu.

"La grande majorité des gens qui arrivent en Europe sont des réfugiés fuyant la guerre et la violence, qui ont le droit de chercher asile sans subir aucune forme de discrimination", a déclaré le secrétaire général cité par son porte-parole. 

Selon M.Dujarric, Ban Ki-moon appelle à mettre en place une politique unie afin que les réfugiés soient traités avec dignité et respect.

De son côté, M.Ban a assuré aux dirigeants européens que l'Onu était prête, à travers ses agences, à continuer à "soutenir leurs efforts pour donner une réponse efficace, faisable et en conformité avec les droits humains universels et les normes humanitaires, dont le droit à l'asile".

Quoi qu'il en soit, certains dirigeants européens, comme le premier ministre hongrois Viktor Orban, se montrent très réticents à l'accueil des migrants. On a également appris auparavant que la Finlande se proposait de durcir sa politique envers les migrants.

L'Europe traverse sa plus grave crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale, 80% des réfugiés venant de Syrie.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

L'Onu appelle l'UE à accueillir 200.000 réfugiés supplémentaires
Onu: 4 millions de réfugiés syriens dans le monde
Réfugiés: nombre record depuis la Seconde Guerre mondiale (Onu)
Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
réunion, réfugiés, Assemblée générale des Nations unies, ONU, Ban Ki-moon, Europe, New York
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook