International
URL courte
70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)
8232
S'abonner

Mogens Lykketoft, président de la 70ème session de l'Assemblée générale de l'ONU, a déclaré qu'un développement stable de l'ensemble des pays n'était pas possible sans un arrêt des guerres en Syrie, en Europe et au Proche-Orient.

"J'espère que cette cession sera historique", a-t-il déclaré. Lors des 10 jours qui viennent, des dirigeants du monde entier se réuniront dans ce bâtiment pour donner leur approbation à l'ordre du jour consacré à la discussion des mesures visant à un développement stable d'ici à 2030, a-t-il fait remarquer.

"Cette année, où l'Assemblée générale de l'ONU fête son anniversaire, verra un document révolutionnaire et notre cadeau au monde entier, où des guerres et des crises humanitaires coexistent avec l'extrémisme, l'inégalité, la pauvreté et les changements climatiques", a souligné M. Lykketoft.

170 sujets figurent à l'ordre du jour de la 70e session de l'Assemblée générale, notamment les questions de maintien de la paix et de sécurité, la prévention des conflits armés, la lutte contre le terrorisme, la discrimination raciale et la xénophobie, la protection de l'environnement, la contribution au développement stable des pays, le respect du régime de non-prolifération nucléaire, la protection des droits de l'homme et la garantie de la primauté du droit.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine évoquera "les aspects concrets comme la Syrie et la crise en Ukraine". "Toutes ces crises et bien d'autres découlent des problèmes systémiques liés aux tentatives de freiner le processus de formation d'un monde multipolaire", a déclaré le ministre.

Grandeur et décadence de l'Onu
© Sputnik
Grandeur et décadence de l'Onu
Dossier:
70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)

Lire aussi:

AG de l'Onu: Lavrov évoque les sujets que Poutine ne manquera pas d'aborder
Rencontre Barroso-Porochenko en marge de l'AG de l'Onu (Commission européenne)
Ukraine: une réunion ministérielle du G7 en marge de l'AG de l'Onu
Crimée/vote à l'AG de l'Onu: pas d'isolement de la Russie (Tchourkine)
Tags:
Assemblée générale des Nations unies, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, New York, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook