International
URL courte
Crise migratoire (789)
16332
S'abonner

La police hongroise a fait usage de gaz lacrymogènes après avoir été la cible de jets de pierres et de bouteilles de la part de migrants massés du côté serbe de la clôture barbelée séparant les deux pays, à Röszke, ont constaté des journalistes de l'AFP.

.

La police hongroise a également fait usage de canons à eau.

Dans un communiqué, la police hongroise a indiqué qu'un groupe de migrants était dans un premier temps parvenu à "franchir le portail fermant la frontière", au poste dit Röszke II.

"Le portail est actuellement remplacé par plusieurs rangées de policiers. La police protège les frontières de la Hongrie et de l'UE en respectant les lois et le principe de la proportionnalité", affirme le texte.

Environ 500 migrants se trouvaient sur les lieux en milieu d'après-midi, dont quelque 300 participant aux échauffourées en criant "freedom, freedom", a constaté l'AFP.

Deux hélicoptères hongrois, l'un de l'armée, l'autre de la police, survolaient les lieux.

 

Ils s'agit du premier incident de ce type constaté depuis que Budapest a fermé la frontière serbe pour les réfugiés dans la nuit de lundi à mardi.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les États-Unis accusent la Russie de désinformation sur le coronavirus, Moscou réagit
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
gaz lacrymogènes, migrants, frontière, police, Serbie, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook