Ecoutez Radio Sputnik
    Libye: un pétrolier russe

    Libye: un pétrolier russe détenu par les islamistes

    © REUTERS / Hani Amara
    International
    URL courte
    23356
    S'abonner

    Les forces armées alliées aux islamistes faisant partie du gouvernement autoproclamé libyen, ont annoncé mercredi l’arraisonnement d'un pétrolier battant pavillon russe et de son équipage, rapporte Reuters.

    Le pétrolier est détenu dans le port de la capitale libyenne Tripoli, son équipage est soupçonné d'avoir participé à une opération de contrebande de pétrole de la ville libyenne de Zawar, a rapporté un représentant des islamistes, Twafik Alskir.

    "Mercredi après-midi le pétrolier battant pavillon russe a été arraisonné après avoir essayé de passer du pétrole en contrebande du port de Zawar. Le navire a été saisi, les onze membres de son équipage ont été arrêtés", a déclaré Twafik Alskir cité par Reuters.

    Selon les informations disponibles, il s'agit d'un navire "Mécanicien Tchebotarev", affecté au port d'Astrakhan, qui était arrivé en Libye de Rostov-sur-le-Don.

    Le locataire du pétrolier russe détenu en Libye, l’entreprise "Marine Group Oil", nie toutes les accusations de contrebande de pétrole et insiste sur l'illégalité de la détention du navire.

    Selon le locataire, les militaires libyens n'ont pas expliqué les causes de l'arraisonnement. Ils ont transbordé deux membres de l'équipage à bord d’un navire de guerre libyen et ont ordonné au capitaine du pétrolier russe de les suivre afin de mettre le navire à la jetée à Tripoli. Les papiers et les portables des membres d'équipage ont été confisqués. Actuellement, les marins sont à bord du navire.

    "Les efforts du ministère russe des Affaires étrangères, du Service fédéral russe de sécurité (FSB) et du ministère russe de la Défense sont axées sur la libération de l'équipage et du navire", a déclaré un porte-parole de "Marine Group Oil".

    Les autorités libyennes n'ont fait aucun commentaire sur la capture du pétrolier.

    La Libye traverse une crise profonde depuis le renversement et l'assassinat de son dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre un parlement élu avec son gouvernement basé dans le port oriental de Tobrouk, et un autre gouvernement de la milice islamiste dans la capitale de Tripoli, soutenu par les terroristes du groupe Etat islamique, tirant parti du chaos.

    Lire aussi:

    L'italien Eni rapatrie ses employés de Libye
    Libye: les islamistes rejoignent les négociations
    Libye: Ankara envoie des armes aux Frères musulmans
    EI: la Libye demande l'aide de la communauté internationale
    Tags:
    pétrolier, contrebande, pétrole, Tripoli (Libye), région d'Astrakhan, Libye, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik