International
URL courte
12151
S'abonner

Les visiteurs de l’exposition "Cosmonautes: la naissance de l'ère spatiale" (Cosmonauts: Birth of the Space Age) qui ouvrira ses portes le 18 septembre à Londres, auront l'occasion de voir des pièces liées au programme spatial de l'URSS qui n'ont jamais franchi la frontière du pays et étaient même inaccessibles aux Soviétiques.

L’exposition aura lieu au Science Museum de Londres du 18 septembre 2015 au 13 mars 2016 et portera sur le développement de l'astronautique russe tout au long du XXe siècle. La première femme cosmonaute, Valentina Terechkova, la vice-première ministre pour les Affaires sociales, Olga Golodets, les directeurs des musées du Kremlin et les filles du premier cosmonaute Youri Gagarine sont invités à l’inauguration de l’exposition.

La Russie a prêté 150 objets en lien avec l’exploration de l’espace et gardés "top-secret" pendant plusieurs décennies: des moteurs de fusées, des articles personnels des cosmonautes, des objets portant "des cicatrices spatiales" etc.

Le module Voskhod 1, le premier vaisseau spatial avec plus d'un cosmonaute a bord, lancé en 1964 et le vaisseau spatial Vostok à bord duquel Valentina Terechkova a effectué 48 orbites autour de la Terre en 1963 seront exposés à Londres ainsi que des sculptures, des tableaux, des panneaux et des objets d’art décoratif.

Un dessin de Constantin Tsiolkovski sera aussi exposé. Dans les années 1930, ce scientifique russe avait imaginé la possibilité de la sortie d’un homme dans l’espace.

La tenue de cette exposition est "un bon exemple de la collaboration culturelle de la Russie et du Royaume-Uni qui continue à réunir nos pays au temps des divergences politiques", a déclaré l’ambassadeur russe à Londres, Alexandre Yakovenko.

L’exposition nous permet non seulement de partager nos connaissances et notre expérience acquises lors des précédents vols dans l’espace, mais aussi de parler de programmes spatiaux russes en cours, a évoqué Valentina Terechkova.

Le gouvernement britannique s’est engagé à fournir des garanties importantes contre une éventuelle confiscation des pièces présentées lors de l'exposition, affirme une source diplomatique. Selon le diplomate, cette démarche vise à assurer la protection juridique desdites pièces, d'autant plus que celles-ci sont uniques en leur genre.

Lire aussi:

Iouri Gagarine … sur Terre
Iouri Gagarine, fierté de la Russie
Gagarine réalise le premier vol spatial habité. Vidéo d'archives
Un nouvel équipage s'envole vers l'ISS
La Terre vue de l'ISS
Tags:
Youri Gagarine, fusée, espace, exposition "Cosmonautes: la naissance de l'ère spatiale" (Cosmonauts: Birth of the Space Age), Constantin Tsiolkovski, Valentina Terechkova, Alexeï Leonov, Londres, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook