International
URL courte
1119
S'abonner

Après de vives réactions des médias britanniques indignés par la décision présidentielle d'interdire le séjour sur le sol ukrainien à des journalistes étrangers, Piotr Porochenko a chargé le Conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense d'exclure les noms des employés de la BBC de la liste.

"La liberté de la presse représente pour moi une valeur absolue", a déclaré Piotr Porochenko cité par son porte-parole, Sviatoslav Tsegolko.

Selon M.Tsegolko, le Conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense fera jeudi une déclaration à ce sujet.

En outre, le ministre ukrainien de la Politique d'information Yuri Stets, a noté sur sa page Facebook que la liste des journalistes sanctionnés semble ambiguë et nécessite des modifications.

"Je me suis entretenu à ce sujet avec les dirigeants du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) et les représentants du Conseil national de sécurité et je vais avancer une proposition appropriée lors de la prochaine réunion du Conseil ukrainien de sécurité nationale et de défense", a déclaré le ministre.

M.Stets a également annoncé la création d'un groupe de travail qui comprend des députes de la Rada suprême et des membres du Comité sur la liberté d'expression et de la politique informatique.

Le président ukrainien Piotr Porochenko
© Photo. Ukrainian Presidential Press Service
Kiev est sous le feu des critiques, après avoir interdit d'entrée sur son territoire de plus de 40 journalistes et bloggeurs étrangers, dont trois de la BBC, considérés par l'Ukraine comme "une menace pour les intérêts nationaux".

Ce choix de Kiev semble cependant difficilement compréhensible, compte tenu du fait que la chaîne BBC et sa rédaction ne peuvent évidemment pas être classées parmi les détracteurs du régime établi dans le pays après le renversement du président Viktor Ianoukovitch en février 2014.

Bien que la BBC, à la différence de la plupart des médias occidentaux, tente de donner la parole aux deux parties prenantes du conflit qui se déroule dans le Donbass ukrainien, il est évident que les sympathies de la chaîne britannique vont à l'administration de Piotr Porochenko.

Lire aussi:

Ukraine: situation dangereuse pour les journalistes et les opposants
L'Ukraine suspend l'accréditation de journalistes russes
Les médias ukrainiens accusent Kiev de terroriser les journalistes
Tags:
interdiction d'accès, journalisme, liste noire, sanctions, BBC, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook