Ecoutez Radio Sputnik
    Anti-Nobel 2015

    "Anti-Nobel" 2015: ces chercheurs qui font d'abord rire, puis réfléchir

    © REUTERS / Gretchen Ertl
    International
    URL courte
    0 141

    Comment diagnostiquer l’appendicite à l'aide d’un ralentisseur de vitesse? Tous les mammifères mettent-ils le même temps à uriner? Un sultan marocain a-t-il pu avoir 888 enfants? C'est à ce type de questions que se sont attaqués plusieurs chercheurs récompensés jeudi à Harvard lors des "Anti-Nobel" 2015.

    Pour la 25e année, le comité des "Ig Nobel Prizes" a distribué ses prix à des équipes de chercheurs "qui font rire les gens, puis réfléchir", selon la formule récurrente de l'événement, lors d'une cérémonie iconoclaste à l'université de Harvard, dans le nord-est des Etats-Unis, rapporte l'AFP.

    Dans le domaine de la gestion, ce sont Gennaro Bernile (Italie), Vineet Bhagwat (Etats-Unis) et P.Raghavendra Rau (Royaume-Uni) qui ont eu les honneurs de l'Anti-Nobel pour leur étude de la vie de grands hommes d'affaires et de dirigeants d'entreprises. Ils en sont arrivés à la conclusion que de nombreux entrepreneurs qui dans leur enfance avaient survécu sans conséquences graves à des incendies de forêt, des éruptions volcaniques ou d'autres catastrophes naturelles, se distinguent des autres à l'âge adulte par leur grand amour du risque.

    En mathématique, le comité a choisi deux Autrichiens de l'université de Vienne qui ont cherché à déterminer à l'aide de calculs statistiques s'il était possible que Moulay Ismaïl, sultan du Maroc, ait effectivement été le père de 888 enfants, nés entre 1697 et 1727, comme le soutient la légende.

    Au terme de leurs travaux, appuyés également sur des éléments historiques fournis, les chercheurs ont conclu qu'il était possible humainement et statistiquement que le sultan ait bien engendré cette descendance record, lui qui s'était entouré de 4 épouses et d'un harem d'environ 500 concubines.
    Selon leurs calculs, ce monarque aurait dû avoir des actes sexuels à une fréquence d'une fois ou deux par jour tous les jours sur 32 ans.

    Le prix de médecine a été décerné à huit scientifiques pour leurs études des avantages, des dangers et des conséquences des baisers. En chimie, le comité a couronné les savants qui ont pu faire revenir un œuf de l'état dur à un état partiellement cru.

    Le prix de physique est revenu à trois scientifiques de l'université américaine Georgia Tech ayant établi que tous les mammifères mettaient environ 21 secondes pour uriner, plus ou moins 13 secondes. Ils ont également constaté que les souris et les rats n'étaient pas adaptés à ces recherches, puisqu'ils se soulagent en moins de deux secondes. Les chauves-souris le font en une fraction de seconde, affirment les chercheurs.

    En biologie, c'est un groupe de cinq scientifiques chiliens et américains, pour l'essentiel travaillant à l'université de Santiago, qui a eu les honneurs de l'Anti-Nobel, après être parvenu à la conclusion qu'un poulet équipé d'une queue artificielle adoptait une démarche similaire à celle d'un dinosaure.

    "En se promenant comme les dinosaures: les poules avec des queues artificielles ont démontré comment certains dinosaures à plumes avaient évolué pour donner naissance aux oiseaux modernes", estiment les chercheurs.

    L'Anti-Nobel a également couronné une étude consacrée à diagnostiquer l'appendicite chez une personne qui franchit en voiture un ralentisseur de vitesse. Il a par ailleurs récompensé une équipe de physiologues et d'entomologues pour leur recherche sur la douleur causée par des piqûres d'insectes en fonction de la sensibilité des différentes parties du corps. Ainsi, la pointe de l'orteil du milieu figure parmi les zones les moins sensibles, tandis que la lèvre supérieure est une des plus sensibles.

    Dans le domaine de la littérature le prix a été attribué à trois linguistes ayant constaté que la forme interrogative "hein?" et ses analogues étaient présentes dans toutes les langues du monde, mais les scientifiques n'ont pas pu comprendre pourquoi.

    Outre des chercheurs, le comité a couronné un acteur institutionnel, la police de Bangkok (Thaïlande). Après son arrivée au pouvoir en mai 2014, à la faveur d'un coup d'Etat, la junte militaire a promis de s'attaquer au fléau de la corruption, particulièrement répandu dans la police.

    Le prix Anti-Nobel ou Ig Nobel, qui peut être prononcé Ignobel, est un prix parodique décerné chaque année au début de l'automne à dix recherches scientifiques qui paraissent insolites ou banales. Son objectif est de souligner que même les avenues les plus absurdes de la recherche peuvent apporter des connaissances utiles.

    Les premiers prix Anti-Nobel ont été remis en 1991. En 2010, un ancien lauréat du prix a reçu le prix Nobel de physique, à savoir Andre Geim, prix Anti-Nobel pour la lévitation d'une grenouille et prix Nobel pour son travail sur les graphènes.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Tags:
    Prix Ig Nobel (Anti-Nobel), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik