Ecoutez Radio Sputnik
    Bernard Kouchner

    Kouchner: résoudre les problèmes mondiaux avec la Russie

    © Flickr/ Heinrich-Böll-Stiftung
    International
    URL courte
    413610

    Les pays occidentaux doivent comprendre que la résolution des problèmes internationaux importants est impossible sans participation de la Russie, une opnion qu'ils finiront bien par entendre, a déclaré l’ex-ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, dans un entretien pour RIA Novosti.

    M.Kouchner a évoqué les problèmes de la coopération internationale lors d'une déclaration suite à une rencontre des membres du "Conseil des sages" avec le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev.

    Selon l'ex-ministre français, actuellement, les problèmes mondiaux les plus graves touchent l'Iran, l'Ukraine et la Syrie, et leur résolution exige la participation de la Russie et de son président Vladimir Poutine. Evoquant l'exemple de l'accord sur le dossier nucléaire iranien, M.Kouchner a rappelé le rôle important joué par Moscou dans ces négociations.

    Quant aux autres principaux sujets de la politique internationale, selon M.Kouchner, le problème le plus urgent est celui de l'arrivée en Europe des réfugiés en provenance des pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord. Il estime que la réaction des autorités européennes est très lente sur cette question, et que l'Europe n'était pas prête à faire face à un tel afflux de réfugiés.

    Des rencontres entre les responsables du Kazakhstan et les membres du "Conseil des sages", qui réunit des ex-chefs des gouvernements, des prix Nobels, ainsi que d'anciens hommes politiques et diplomates, se tiennent à Astana les 17 et 18 septembre.

    Lire aussi:

    Syrie: Washington menace la Russie d'isolement
    Le Kremlin à la Maison Blanche: non, la Russie n'est pas "isolée"
    Une alliance entre la Russie et l'Occident indispensable pour combattre Daech
    Exclure la Russie du Conseil de sécurité? Mission impossible!
    Tags:
    crise migratoire, coopération, diplomatie, Vladimir Poutine, Occident, Europe, Iran, Syrie, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik