International
URL courte
14475
S'abonner

L'un des chefs de guerre de l'Etat islamique Tarkhan Batirachvili alias Abu Omar al-Chichani a reçu une formation militaire auprès des officers américains lors de son service dans l'armée géorgienne.

D'après le journal en ligne McClatchyDC, qui cite un membre de l'armée géorgienne désireux de garder l'anonymat, Batirachvili figurait parmi les "meilleurs élèves" des instructeurs US en Géorgie dans la période de 2006 à 2010. Le futur commandant de l'EI a notamment pris part au conflit sud-ossète en 2008, faisant preuve alors d'"excellentes compétences en guerre asymétrique".

"Il a reçu une très bonne formation, et les Etats-Unis nous ont beaucoup aidés", explique l'interlocuteur du journal.

A l'issue du conflit en Ossétie du Sud, l'intéressé a été arrêté pendant 15 mois pour possession illégale d'armes. En 2012, Batirachvili est parti de la Géorgie pour la Syrie avant de joindre les rangs de l'Etat islamique.

Selon le département d'Etat américain, il a géré une prison de l'EI où des otages étrangers étaient détenus et organisé des opérations du groupe terroriste dans une des régions syriennes. En 2013, il a été nommé commandant des forces de l'EI opérant dans le nord du pays, à savoir dans les provinces d'Alep, Raqqa, Lattaquié et Idlib. D'après certains rapports, Batirachvili a été abattu en novembre 2014.

Lire aussi:

Un an d'opération contre l'EI: la coalition accumule les revers
Moscou a des doutes sur les vrais objectifs de la coalition anti-EI
Un sergent néerlandais rejoint l'Etat islamique
Washington affirme avoir éliminé le N°2 de l’Etat islamique
Tags:
combat, chef de guerre, crise syrienne, otage, terrorisme, guerre, djihadisme, Département d'Etat des Etats-Unis, Etat islamique, Abu Omar al-Chichani, Ossétie du Sud, Géorgie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook