International
URL courte
0 21
S'abonner

A la veille des élections législatives anticipées grecques prévues pour le dimanche, 20 septembre, ce samedi est un jour de silence électoral et toute intervention politique ou publication de sondage est interdite afin de permettre aux électeurs de prendre leurs décisions de vote sereinement.

Le vendredi 18 septembre, était le dernier jour où les sondages pouvaient être publiés. Selon les dernières informations, la coalition de gauche radicale Syriza était en tête des intentions de vote, et le parti de droite centriste Nouvelle Démocratie était à la deuxième place. Pourtant, la différence entre ces deux partis reste étroite, de 0,5 à 3 points, selon les différents sondages.

Les élections législatives anticipées se tiendront suite à une scission dans la coalition au pouvoir de Syriza, alors que presque 40 députés ont refusé de soutenir la politique du premier ministre Alexis Tsipras et de voter au parlement le mémorandum avec les créditeurs de la Grèce, consistant en un troisième programme d'aide financière de 86 milliards d'euros en échange de mesures portant sur une diminution considérable des dépenses.

Dix-neuf partis et cinq partis avaient présentés leurs demandes pour participer aux élections du 20 septembre. Ces élections législatives seront les deuxièmes depuis le début de l'année en Grèce, après celles du 25 janvier dernier. Le vote commencera à 7 heures du matin et finira à 19 heures, et les premiers résultats seront attendus à 21 heures.

Lire aussi:

Grèce/législatives: tout dépendra du dernier débat télévisé
Elections anticipées en Grèce: le retour de la droite européiste?
La Grèce reçoit un crédit d'un milliard d'euros
Troisième scrutin de l'année en Grèce
Tags:
Grèce, Alexis Tsipras, Syriza, Nouvelle Démocratie, élections législatives, vote, opinion publique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook