Ecoutez Radio Sputnik
    Le secrétaire d'État américain John Kerry

    Washington en appelle à la Russie pour négocier avec Assad

    © REUTERS / Yuri Gripas
    International
    URL courte
    3553
    S'abonner

    Le secrétaire d'État américain John Kerry a déclaré qu'il fallait l'aide de la Russie et de l'Iran pour inviter le président syrien Bachar el-Assad à la table des négociations.

    Le secrétaire d'État américain John Kerry a déclaré qu'il fallait redoubler d'efforts pour continuer à chercher une sortie de crise en Syrie, rapporte Reuters. Il a déclaré qu'il espérait que la Russie et l'Iran aideraient à maîtriser cette crise.

    "Nous avons besoins de négociations. C'est ce que nous cherchons et nous espérons que la Russie, l'Iran et d'autres pays puissants aideront à y parvenir", a-t-il fait remarquer lors d'une rencontre à Londres avec le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Unis Philip Hammond.

    "Nous sommes prêts aux négociations. M. Assad est-il prêt à négocier? La Russie est-elle prête de l'inviter à la table des négociations?", a-t-il demandé.

    Selon M. Kerry, la question de la démission de Bachar el-Assad doit être résolue par la voie de négociations entre toutes les parties.

    Washington et Londres estiment que le dirigeant syrien doit démissionner de ses fonctions car ni la suppression de l'Etat islamique, ni un règlement politique du conflit ne sont possibles en Syrie tant que Bachar el-Assad reste au pouvoir.

    Le porte-parole du gouvernement russe Dmitri Peskov a déclaré que jusque-là, "personne n'a pas pu intelligiblement expliquer ce qui pourrait servir d'alternative aux autorités syriennes légitimes pour garantir la sécurité et l'unité du pays et pour lutter contre l'Etat islamique".

    D'après l'Onu, plus de 220.000 personnes ont trouvé la mort dans le conflit militaire en Syrie qui continue depuis 2011. L'Armée de l'Etat lutte contre des troupes de combattants appartenant à différents groupes, dont notamment L'EI et le Front al-Nosra. Les Etats-Unis veulent la démission du président syrien et se prononcent contre la fourniture de toute aide au gouvernement syrien. Moscou a à plusieurs reprises demandé à la coalition internationale de coopérer avec les autorités syriennes sous l'égide du Conseil de sécurité de l'Onu pour lutter contre l'EI.

    Lire aussi:

    Armée russe en Syrie? Moscou étudiera la question si Damas le demande
    Echec de la stratégie US en Syrie: nouveau programme à venir
    Syrie: la Russie inaugure son premier camp pour les réfugiés
    La Russie a-t-elle le droit d'effectuer des frappes aériennes en Syrie?
    Tags:
    négociations, crise, Front al-Nosra, Etat islamique, Bachar el-Assad, John Kerry, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik