International
URL courte
6315
S'abonner

Le dirigeant de Nouvelle démocratie, Vangelis Meïmarakis, a déjà reconnu sa défaite.

La coalition de gauche radicale grec Syriza remporte les législatives anticipées du 20 septembre avec 35,54% des suffrages, a annoncé le ministère grec de l'Intérieur après dépouillement de 50,11% des bulletins de vote.

Le parti de centre-droit Nouvelle démocratie (ND) a recueilli 28,07% des votes. Le dirigeant de ND Vangelis Meïmarakis a déjà reconnu sa défaite. "Il apparait que Syriza et M.Tsipras sont premiers, je les félicite", a déclaré M.Meïmarakis, cité par l'AFP.

Syriza devrait obtenir 145 des 300 sièges au parlement du pays et le parti Nouvelle démocratie en aurait 75.

D'après le ministère de l'Intérieur, le parti de l'ancien premier ministre Alexis Tsipras pourrait former une coalition avec le parti souverainiste de droite Grecs indépendants (Anel) qui disposeront de 10 sièges. Selon les normes grecques, il faut avoir la majorité absolue (151 sièges) au parlement pour pouvoir former un gouvernement.

Selon le service de presse de Syriza, M.Tsipras s'est déjà entretenu avec le dirigeant d'Anel, Panos Kammenos, sur la création d'un gouvernement de coalition. "MM.Tsipras et Kammenos ont confirmé qu'ils coopéreraient au sein d'une coalition. Il paraît que la mise en place d'un gouvernement tripartite ne soit pas nécessaire", a noté le service de presse.

Lire aussi:

Législatives en Grèce: les sondages sortie des urnes donnent une courte avance à Syriza
Législatives en Grèce: Syriza en tête, selon les premiers sondages
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
élections législatives, Grecs indépendants (Anel), Nouvelle Démocratie, Syriza, Vangelis Meïmarakis, Panos Kammenos, Alexis Tsipras, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik