International
URL courte
23536
S'abonner

Selon la chancellerie de M.Netanyahu, le premier ministre israélien se rendra lundi à Moscou pour évoquer l'aide militaire russe à la Syrie qui préoccupe Tel Aviv.

Le président russe Vladimir Poutine rencontrera lundi le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour se pencher sur le processus de paix palestino-israélien et la lutte contre le terrorisme international, a annoncé le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

M.Netanyahu "effectuera lundi une brève visite de travail en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine. La discussion portera sur la coopération bilatérale et des dossiers internationaux d'actualité. Les deux dirigeants se pencheront notamment sur le processus de paix au Proche-Orient et la lutte contre la menace terroriste globale", a indiqué M.Peskov devant les journalistes.

Selon la chancellerie du premier ministre Netanyahu, les discussions russo-israéliennes porteront sur la présence militaire russe en Syrie. "Israël exprimera sa position à l'égard des livraisons d'armes et matériels modernes à la Syrie et son inquiétude face à la possible remise de ces armes au Hezbollah et à d'autres organisations terroristes", a indiqué la chancellerie dans un communiqué.

Le premier ministre israélien sera accompagné par Gadi Eizenkot, chef d'Etat-major des armées de Tsahal, et Herzl Halevi, chef des services de renseignements israéliens (Aman), rapportent les médias du pays.

La Russie ne cache pas que ses conseillers militaires aident les soldats syriens à mieux maîtriser les armes modernes qu'elle livre à la Syrie. D'autre part, elle dément les informations diffusées par certains médias étrangers sur le déploiement de ses troupes régulières dans ce pays. D'après le chef de la diplomatie syrienne, Damas pourrait demander l'aide militaire de Moscou, mais pour le moment, l'armée syrienne n'avait pas besoin du soutien des soldats russes pour lutter contre les terroristes.

Plus de 90 Etats mènent une opération militaire contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie. La Russie soutient les forces armées du président légitime Bachar el-Assad. Washington insiste sur le départ du président Assad et se refuse à coopérer avec son gouvernement dans la lutte contre l'EI.

Selon un responsable militaire israélien, Tel Aviv espère que la présence militaire russe ne représente pas une menace pour l'Etat hébreu.

La dernière visite de M.Netanyahu à Moscou remonte à novembre 2013. En 2015, le président russe et le premier ministre israélien se sont entretenus par téléphone à trois reprises. Leurs discussions ont porté sur les questions clés des relations bilatérales, le règlement de la situation au Proche-Orient et le problème nucléaire iranien.


Lire aussi:

Lutte antiterroriste: consolider les efforts internationaux (Russie-Israël)
Israël-Russie: dialogue "plus que positif" (Lieberman)
La Russie doit stimuler le dialogue Syrie-Israël (al-Assad)
Missiles S-300 pour la Syrie: la Russie rappelle sa position à Israël
Tags:
Benjamin Netanyahu, relations, livraisons d'armes, programme nucléaire iranien, Gadi Eizenkot, Herzl Halevi, Vladimir Poutine, Moscou, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook