International
URL courte
0 110
S'abonner

Un groupe d'inspecteurs de l'AIEA conduit par le directeur général de l'Agence, Yukiya Amano, a visité le site de Parchin soupçonné d'abriter les activités nucléaires controversées de l'Iran.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a été autorisée à inspecter le site militaire de Parchin et à prélever des échantillons sur place, a annoncé Yukiya Amano.

Après avoir indiqué que le bâtiment visité par les inspecteurs avait récemment subi des travaux de rénovation, M.Amano a souligné que ces derniers pouvaient empêcher les experts d'obtenir des "clarifications" sur les activités nucléaires de l'Iran.

"Nous avons visité un bâtiment que l'agence ne pouvait autrefois observer que sur des photos prises par des satellites. Nous y avons découvert les traces des récents travaux de rénovation, mais nous n'avons vu aucun équipement", a déclaré le directeur général de l'AIEA.

Selon lui, les experts analyseront les informations recueillies avant d'engager des consultations avec les représentants iraniens. D'après M.Amano, ces consultations doivent avoir lieu "au cours des prochaines semaines comme cela est prévu par la feuille de route".

"Comme je l'ai déclaré lors d'une réunion du Conseil des gouverneurs le volume important des travaux effectués sur le site de Parchin depuis le début de l’année 2012 sape les possibilités de l'Agence en matière d'inspections efficaces", a affirmé le directeur général de l'AIEA.

L'Agence soupçonne l'Iran de mener des activités nucléaires controversées sur la base militaire de Parchin située à 30 kilomètres au sud-est de Téhéran. Depuis 2005, l'AIEA a à plusieurs reprises tenté d'inspecter ce site, mais les autorités iraniennes ont toujours refusé de délivrer les autorisations nécessaires au motif que Parchin abritait des entreprises militaires.

Conformément à la feuille de route signée par Yukiya Amano et par le vice-président et président de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Ali Akbar Salehi, l'AIEA doit clarifier d'ici la fin de l’année 2015 les questions restées en suspens concernant les aspects militaires du programme nucléaire de Téhéran.

Lire aussi:

AIEA: pas d'enrichissement d'uranium de plus de 5% en Iran depuis le 20 janvier 2014
Obama: l'accord avec l'Iran lui ferme l'accès à l'arme nucléaire
Nucléaire: Obama veut un contrôle "sans précédent" des ententes avec l’Iran
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Tags:
inspections, programme nucléaire iranien, site militaire de Parchin, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook