Ecoutez Radio Sputnik
    Mémorial du camp de concentration de Dachau

    Des réfugiés logés dans le camp de Dachau

    © Flickr/ Michael Orth
    International
    URL courte
    Crise migratoire (779)
    15247899

    Selon le Guardian, des logements de l'ancien camp de concentration nazi ont été rénovés bien avant le début de la crise migratoire pour accueillir des habitants locaux dans le besoin.

    L'Allemagne a installé au moins 50 demandeurs d'asile et sans-abris dans des logements rénovés de l'ancien camp de concentration nazi de Dachau, à 17 km au nord-ouest de Munich, a rapporté le journal Guardian.

    Selon le journal, les logements se trouvent en bordure du camp de Dachau, à la place d'un ancien potager où près de 1.600 détenus juifs cultivaient des plantes utilisées par les nazis lors d'expériences médicales et des plantes comestibles destinées à la population allemande et à la Wehrmacht.

    Selon Gabriele Hammermann, la directrice du mémorial du camp de concentration de Dachau, "ce n'est pas très accueillant d'héberger des réfugiés dans un endroit qui symbolise la torture et la mort".

    Mais le maire de Dachau, Florian Hartmann, défend l'initiative d'accueillir des réfugiés dans le potager du camp de concentration. "Les édifices du potager sont destinés aux personnes qui ne peuvent pas se permettre de louer un appartement. Ce sont les membres les plus vulnérables de notre société. Dans ce contexte, ces maisons peuvent être utilisées dans un but socialement important malgré leur passé", a indiqué M.Hartmann cité par le Guardian.

    Les autorités locales ont déjà utilisé certaines parties du camp de Dachau pour accueillir des réfugiés après la Seconde Guerre mondiale, rappelle le journal.

    Le camp de Dachau a été le premier camp de concentration important construit par le régime nazi en Allemagne. Près de 41.500 personnes y ont été exterminées de 1933 à 1945. A présent, c'est l'un des mémoriaux les plus visités d'Allemagne avec 800.000 touristes par an.

    Le journal Daily Mail a rapporté le 11 septembre dernier qu'un autre ancien camp de concentration nazi – celui de Buchenwald — servait depuis quelques mois de logement à 21 réfugiés du Proche-Orient et d'Afrique en attente de l'examen de leur demande d'asile. La direction du mémorial de Buchenwald a démenti cette information.

    L'Allemagne est actuellement débordée face à l'afflux massif de migrants. De janvier à septembre, 350.000 réfugiés sont arrivés dans ce pays et leur nombre pourrait atteindre 800.000 d'ici la fin de l'année 2015.

    En juillet dernier, la ville de Bochum (Westphalie, ouest de l’Allemagne) a provoqué un scandale en annonçant son intention d'installer une centaine de demandeurs d'asile dans des conteneurs dans un cimetière.

    Selon le ministère allemand de l'Intérieur, 202 attaques contre les foyers de réfugiés ou sites destinés à accueillir des migrants se sont produites en Allemagne au premier semestre 2015, soit autant que pendant toute l'année 2014. Des dizaines de nouvelles attaques ont été enregistrées en juillet et en août, d'après les médias.

    Selon la Commission européenne, la crise migratoire actuelle est la pire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.


    Dossier:
    Crise migratoire (779)

    Lire aussi:

    Allemagne: des migrants logés dans le camp de Buchenwald
    Allemagne: un terroriste présumé de l'EI parmi les réfugiés
    Des réfugiés musulmans se convertissent au christianisme pour rester en Allemagne
    Crise migratoire: "l'Allemagne ne peut pas accepter de réfugiés indéfiniment"
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, camp Dachau, Florian Hartmann, Gabriele Hammermann, Bochum, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik